Accueil > Revendications - propositions - actions > TRANSFERT EN AGENCE > Transfert et mise en oeuvre du CEP : Le collectif Occitanie interpelle le (...)

Transfert et mise en oeuvre du CEP : Le collectif Occitanie interpelle le DR

mercredi 15 février 2017

A Monsieur Serge Lemaitre
Directeur Régional
Pôle emploi Occitanie

Monsieur le Directeur

L’éclatement des équipes EOS et le transfert des psychologues et ATO en agence va se mettre en œuvre entre mars et juin dans la région.
Nous voulons vous exprimer nos inquiétudes concernant les missions, les conditions d’exercices et le respect de notre autonomie professionnelle, ainsi que nos souhaits.
Nous faisons le constat que la mise en œuvre se fait sans véritable concertation. Comme le font remarquer plusieurs enquêtes et expertises CHSCT dans les régions où elles ont été menées (Bretagne, Rhône-Alpes, Normandie, Hauts de France….), la conduite de projet est bien laborieuse ! A quelques semaines avant le transfert, nous ne savons toujours pas comment nos missions seront organisées, comment nous seront encadrés et de quel appui technique et opérationnel nous allons bénéficier…. Bref, les conditions sont-elles réunies pour remplir toutes les missions que l’établissement projette de nous confier et réussir le projet qui a présidé à notre transfert, à savoir « DEVENIR L’OPERATEUR D’EXCELLENCE SUR LE CEP » ?

Les missions : L’OSSPP indique 2 grandes catégories d’offre de service des psychologues en agence de proximité : la réception des demandeurs d’emploi et l’appui à tous les acteurs, conseillers et ELD :
- L’offre de service en direction des demandeurs d’emploi : quel cadrage et quels repères régionaux seront donnés aux DT et aux DAPE ? La question de la règle à observer en matière de volumétrie, de fréquence et d’équilibre entre les différentes services (RGC et ACP) reste aujourd’hui posée de manière d’autant plus inquiétante que nous n’avons aucune information sur l’appui technico-administratif dont nous pourrons bénéficier sur nos futurs lieux de travail

- 

- L’appui aux acteurs de l’agence de proximité

o L’appui aux conseillers : le psychologue sera-t-il en mesure de répondre, tout seul, à tous les besoins ; ceux des équipes dédiées à l’entreprise, ceux des conseillers référents du CEP, ceux liés à la mise en place et l’animation d’ateliers dédiés à l’orientation/projet professionnel ? A ceci s’ajoute

o L’appui à l’ELD : sur cet aspect, nous ne voyons pas clairement quel rôle nous est attribué, ni quelle est notre place au sein de l’agence, car comment concilier ou rendre compatibles le fait d’apporter un appui au ELD et le fait d’être sous la responsabilité d’un REA ?

En agence de proximité, selon quelles règles se fera l’arbitrage entre services rendus aux DE et appui en direction des conseillers et de l’ELD ? Sans règles clairement énoncées, la porte reste ouverte à de l’improvisation et à de l’arbitraire. L’apport professionnel attendu des psychologues sera ainsi mis à mal et, par voie de conséquence, la réussite du projet stratégique de l’établissement sur le CEP court le risque de l’échec
En l’absence de cadrage régional et territorial donnant consistance et cohérence à la mise en œuvre des missions confiées aux psychologues en agence de proximité, il est à craindre une grande disparité. Selon la configuration locale dans laquelle le/la psychologue se trouverait, il ne recevra pas mêmes sollicitations, voire les mêmes injonctions. Pour preuve ce qui se passe en Languedoc-Roussillon où des collègues sont sollicités sur des ateliers CEP en direction des conseillers sans aucune concertation, ni préparation, ni réflexion. Notre pratique nécessite analyse de la demande et construction des réponses.
Par ailleurs, maintenant que le groupe de travail régional sur l’animation fonctionnelle des psychologues a clôturé ses travaux, nous souhaitons que les préconisations de ce groupe, validées par le CODIR, donnent lieu à une note ou instruction qui fixera les règles régionales.
Les conditions matérielles : Nous sommes aussi soucieux des conditions matérielles nécessaires pour garantir la confidentialité aux demandeurs d’emploi : Bureau isolé phoniquement, armoires et clés, mais aussi possibilité à tout moment d’un espace de travail dédié (passation de tests, recherche documentaire, exercices….)
Une rencontre régionale de tous les psychologues avec les animateurs régionaux et territoriaux est d’une grande urgence. Ce sera l’occasion de construire, avant notre transfert en agence, les réponses à ces différentes interrogations. C’est le rôle de l’animateur fonctionnel régional que d’anticiper sur ces sujets.
Dans cette attente, veuillez agréer, Monsieur le Directeur, nos respectueuses salutations.

| | Plan du site | mention légale | Suivre la vie du site RSS 2.0 SPIP