Accueil > Revendications - propositions - actions > Avant Pôle Emploi, à l’AFPA > Lettre à Wauquier des DP et DS du CROP Midi-Pyrénées

Lettre à Wauquier des DP et DS du CROP Midi-Pyrénées

vendredi 24 avril 2009, par Administrateur

Un an avant le transfert, après l’annonce l’avis du conseil de la concurrence et l’annonce du probable transfert de 3/4 des effectifs des SOP vers l’organisme fusionné, il fallait tenter d’éviter ce qui s’est finalement passé : que nous ne soyons associés à rien .et que ce soit des chefs ASSEDIC et ANPE qui décident du sort de l’orientation et de la psychologie du travail à Pôle emploi.
Nous avons communiqué notre plateforme revendicative qui plus de 3 ans plus tard est toujours d’actualité.
Certaines revendications ont été entendues : maintien de l’appellation "psychologue du travail", intégration du code de déontologie dans la CCN, même s’il faut batailler en permanence sur le terrain pour le faire respecter.Retour ligne automatique
Pour le reste (établissement et hiérarchie régionale et non locale notamment), il faut encore attendre... et combattre !

PDF - 30.6 ko

Le personnel du Centre régional d’orientation professionnelle (CROP)
AFPA Midi-Pyrénées, psychologues du travail, assistants techniques d’orientation, administratifs

Toulouse, le 24 avril 2009

Monsieur Laurent Wauquiez
Secrétaire d’Etat - Chargé de l’Emploi
Ministère de l’économie de l’industrie et de l’emploi
139 rue de Bercy – Télédoc 143
75572 – Paris cedex 12

Objet : transfert de l’orientation AFPA à Pôle emploi

Monsieur le Ministre,
Par votre lettre de mission du 13 février dernier, vous avez demandé aux Directeurs généraux de l’AFPA et de Pôle emploi, Messieurs Caïla et Charpy, de faire des propositions sur le transfert de l’orientation (activité et personnel).
Vous écrivez : « J’attache du prix à ce que ce transfert permette de garantir le savoir-faire développé par l’AFPA depuis des années, en collaboration avec le service public de l’emploi.
Ainsi, vous veillerez à ce que cette mission soit clairement identifiée dans l’offre de service de Pôle emploi et structurée au plan territorial, en liaison avec les agences de Pôle emploi. Cette nouvelle organisation devra permettre que le service public conserve durablement une action d’orientation spécifique à destination des demandeurs d’emploi… ».
Or vos souhaits n’ont pas été entendus puisque dans le rapport que les deux Directeurs généraux vous ont remis et qu’ils ont présenté le 9 avril à l’assemblée générale de l’AFPA les solutions proposées ne respectent nullement les garanties demandées.
La dispersion des personnels de l’orientation au sein des « plateformes de compétences » et la dilution de leur activité ne leur permettront pas d’assurer correctement leur mission d’orientation, à ce jour pas clairement identifiée dans le projet.
Ce rapport ne fait qu’ajouter de la confusion à une fusion déjà bien confuse.
Il montre à l’évidence la méconnaissance de nos métiers ramenés à une production de prestations, à des objectifs purement quantitatifs, sans poser la question de notre utilité sociale notamment dans un contexte de croissance du chômage.
Dans l’hypothèse où le transfert des 904 agents des CROP serait confirmé, il est nécessaire d’associer le personnel concerné.
Nous demandons donc :
¾ Des négociations directes avec le Directeur Général de Pôle Emploi, Monsieur Charpy,
¾ La participation aux négociations de l’accord d’entreprise de Pôle emploi,
¾ La possibilité de participer aux instances représentatives du personnel de Pôle emploi
comme l’ensemble des salariés. Ceci suppose le report des élections à Pôle emploi (DP –
CE –CCE) à une date postérieure à notre transfert. Nous revendiquons des mesures de bon sens :
¾ Le maintien de l’appellation « psychologue du travail » et du statut cadre,
¾ La garantie du respect du code de déontologie des psychologues,
¾ Le maintien des équipes de travail actuellement constituées (ATO, psychologues)
¾ Un Bureau d’études et une coordination technique nationale,
¾ Une hiérarchie régionale et non locale,
¾ La titularisation de tous les salariés précaires des CROP : certains ont des années de CDD
et le gouvernement vient d’annoncer 1800 créations d’emplois à Pôle emploi,
¾ Un plan social pour les personnels des CROP qui ne souhaitent pas rejoindre Pôle emploi et ne seraient pas maintenus à l’AFPA.

Nous vous remercions d’avance de l’attention que vous porterez à notre courrier et des suites que vous donnerez pour que les négociations s’engagent entre les représentants des salariés AFPA et la Direction générale de Pôle emploi.
Veuillez agréer, Monsieur le Ministre, nos respectueuses salutations.

Pour le personnel du CROP MP, les délégués du
personnel et syndicaux

Chantal ABELLANA
Agnès ANTOINE
Christophe BLANCHARD
Françoise CHAMPIE
Yves DESPEAUX
Marie GAROT
Marie-Claude PANSIER
Félie SUBIRATS
Patrick VALLEJO
Copie : Monsieur Christian Charpy – Directeur général Pôle Emploi
Monsieur Philippe Caïla – Directeur général AFPA
Monsieur Jean-Pierre Vergnes – Président de l’AFPA
Syndicats AFPA et Pôle emploi …

AFPA - CROP – Délégués du personnel – 1, allée Jean Griffon – ZI du Palays – BP 44428 – 31405 TOULOUSE cedex 4 – Tel : 05.61.17.20.79 – Fax : 05.61.17.21.06 – Courriel : caamp chez orange.fr

| | Plan du site | mention légale | Suivre la vie du site RSS 2.0 SPIP