Accueil > Revendications - propositions - actions > LIVRE – ARBITRE pour exercer notre métier de psychologue du travail au sein (...)

LIVRE – ARBITRE pour exercer notre métier de psychologue du travail au sein de agences Pôle emploi

mercredi 30 août 2017

PDF - 29 ko

Préambule.

Ce livre-arbitre a été rédigé par plusieurs psychologues de l’association Pôle psycho, à destination de tous les psychologues du travail, anciens(es) et nouvellement embauché(es) à Pôle Emploi. Du fait de notre nouvelle situation d’isolement professionnel en agence, nous avons jugé utile de rappeler quelques informations et principes pour aider chacun€ à se défendre, et à imposer les règles de notre métier si cela s’avère nécessaire.
La première règle consiste à ne pas rester isolé(e). N’hésitez pas à contacter les membres du bureau et les correspondants régionaux de l’association Pôle Psycho.
Le collectif se réunit à Paris 3 à 4 fois par an. Tous les psychologues peuvent participer. Des solutions d’hébergement sont possibles chez les collègues parisiens.
Les collectifs régionaux organisent aussi des réunions.

1. Principes de base.

Avoir toujours présent à l’esprit que l’on exerce en tant que psychologue du travail.
Toujours se situer dans une relation de prestataire de service interne.
Veiller au respect du métier, du code de déontologie et de la loi. Collecter des éléments permettant de montrer si ce n’est éventuellement pas le cas. Nous devons être convaincus(es) de notre droit d’exercer notre métier.
Pour défendre nos droits, il faut les connaître. Défendre nos droits individuels, c’est aussi défendre le métier de psychologue du travail, à Pôle Emploi et ailleurs.

2. Textes opposables.

Sur ce principe, ci-dessous des documents sur lesquels nous pouvons nous appuyer, et qui peuvent être opposables à l’employeur.

ADELI.

Le service ADELI a pour but :
 de contrôler les diplômes des professionnels(les) concerné(es) par ce répertoire
 de les répertorier sur une liste départementale
 de sécuriser les professions et la légalité de l’exercice professionnel.

Le titre de psychologue est réglementé. Le terme de « profession réglementée » dans le sens de la directive 2005/36/CE du Parlement Européen et du conseil du 7 Septembre 2005 est défini dans l’article « 3)1.a de la directive « activité ou ensemble d’activités professionnelles dont l’accès, l’exercice ou une des modalités d’exercice est subordonné directement ou indirectement, en vertu de dispositions législatives, réglementaires ou administratives, à la possession de qualifications professionnelles déterminées ; l’utilisation d’un titre professionnel limité par des dispositions législatives, réglementaires ou administratives aux détenteurs d’une qualification professionnelle donnée constitue notamment une modalité d’exercice. » Ce titre nous protège et nous engage.

La CCN de Pôle Emploi.

L’accord du 18 Juin 2010 relatif à l’intégration dans la convention collective nationale de Pôle Emploi des agents transférés de l’AFPA et au recrutement des psychologues du travail a été intégré à la CCN. Les articles 2 et 3 sont particulièrement explicites sur exercice du métier de psychologue à Pôle emploi, et c’est par cet accord que Pôle Emploi s’engage à faire appliquer le code de déontologie à l’interne.

La loi de 2009 sur le transfert.

Le code de déontologie des psychologues de Mars 1996, réactualisé en Février 2012.

Ce code s’impose à Pôle Emploi sur un plan juridique, du fait de sa mention dans l’accord du 18 Juin.
La classification Assedic 2007 en usage en attendant une nouvelle classification.

Les psychologues ont été positionné(es) sur cette grille au coefficient 300 base, qui est un coefficient cadre. Dans la classification, les attendus de ce coefficient sont développés, en particulier, l’autonomie, la gestion du planning.

Le référentiel métier existe, mais il n’est à ce jour pas rattaché à la classification.

Kit d’accueil des psychologues.

La DG a développé un kit d’accueil des psychologues du travail en agence de proximité en Février 2017. Ce kit a été adapté en région, il reste un cadrage national qu’il faut connaître.

Textes légaux.

La loi sur les risques psycho-sociaux
La loi sur le harcèlement moral. En annexe, vous trouverez une liste des agissements hostiles permettant de caractériser le harcèlement.
La note d’instruction de Pôle Emploi n° 2015-29 du 26 Mars 2015 sur la prévention et la gestion des violences internes à Pôle Emploi.

Les accords régionaux divers.

Offre de service des psychologues en Paca
Charte régionale sur l’animation des échanges de pratiques
Charte régionale sur la passation des tests à Pôle emploi
Accord dit « des portes »

3. Actions/posture à envisager en APE.

Les thématiques et actions évoquées ci-dessous relèvent aussi de grands principes. Même si elles sont à adapter selon les contextes locaux, non exhaustives et souples, il est important de s’y tenir et de les enrichir. A ce titre, faire remonter toutes propositions aux collectifs via les BAL régionales et nationale.
Ne pas commencer son activité tant que les conditions d’exercice ne sont pas réunies.
Demander le soutien (y compris en présentiel) des délégué(es) du personnel, des élus(es) CHSCT, des autres psychologues.

Relations avec les managers.

Toujours se situer dans une relation « prestataire de service » interne :
 expliquer, expliquer, et expliquer son travail, sa posture, ses méthodes, présence /absence d’écrits, etc.
 sur le choix des activités : les objectifs, le contenu, les méthodes et outils, le fait de faire appel à un psychologue...la décision appartient au psychologue (cf. ADELI, code de déontologue et fiche emploi). Attention, toujours éviter les argumentations sur le registre intérêt.
 pas de réponse à des sollicitations dans l’urgence, entre deux portes
 formaliser les demandes par écrit, argumenter les choix, les refus, les méthodes, la posture (note d’opportunité, note de cadrage...)
 faire des contre-propositions
 intervenir toujours en sa qualité de psychologue du travail quelque soient le contexte ou la situation
 poser d’emblée et systématiquement les temps de veille professionnels sur le planning individuel et collectif de l’agence

Relations avec les conseillers :

Toujours se situer dans une relation de « prestataire de service » interne :
 expliquer, expliquer, et expliquer son travail, sa posture, ses méthodes, présence /absence d’écrits, etc.
 ne pas opposer les métiers
 privilégier un discours évoquant la complémentarité plutôt que la plus-value.
 intervenir toujours en sa qualité de psychologue du travail quelque soient le contexte ou la situation

Relations avec les DT/DR, animateurs régionaux, animateurs territoriaux.

Toujours se situer dans une relation de « prestataire de service » interne :
 demander un portage institutionnel
 se présenter au régional et au local : en comité de direction territorial, en réunion appui réseau REP, en agence auprès des ELD et des équipes en se basant sur le kit d’intégration
 s’appuyer sur l’animation régionale qui se met en place
 demander la création d’un réseau de référents orientation s’appuyant sur le réseau des référents formations quand celui-ci existe.
 proposer de travailler en équipe de pairs sur certaines interventions, ingénierie, mise en œuvre de prestation.
 exiger des échanges réguliers entre pairs pour le maintien de la compétence collective
• Conditions matérielles d’exercice :

 bureaux fermés et isolés phoniquement et visuellement
 dotation pour tous les psychologues d’outils psychométriques validés scientifiquement
 salle de tests : les psychologues ont une responsabilité étique, déontologique et pénale. Les ELD doivent garantir les conditions techniques et matérielles afin d’assurer cette responsabilité institutionnelle. Il faut des salles fermées, isolées phoniquement, permettant l’accueil de DE sans autre personnes présentes
 armoires fermées à clef pour le stockage des dossiers, des tests

Communication.

 afficher le code de déontologie dans son bureau, le présenter aux agents, aux ELD
 utiliser le kit d’intégration des psychologues en agence comme base
 en cas d’avis divergents sur une action, proposer aux ELD de saisir la Commission Nationale de Déontologie des psychologues
 signer tous ses écrits avec le numéro ADELI, voir s’il est possible de l’ajouter sur les conclusions Aude
 repérer les nouveaux-elles embauché(es) leur proposer d’intégrer le collectif régional et national / ou toute autre approche permettant, sans les braquer, ni les mettre en danger (période d’essai), de les "responsabiliser" dans la défense du métier : les mettre dans la boucle des échanges de mail, les informer du site internet "pole psy

4. En cas de difficultés.

Faire appel à des personnes ressources en région : DP, CHSCT, correspondant régional Pôle Psycho.
Pour constituer un dossier d’éléments de présomption, voire de preuves : rien ne doit rester à l’oral.

 tout propos, situation, doivent faire l’objet de communication par mail (acter les propos, les actes). S’appuyer sur le tableau de saisie des agissements hostiles.

 si besoin, copie aux instances représentatives du personnel.

 En cas d’incident (conflit, empêchement d’exercer) ou d’accident, faire une remontée par le logiciel Lisa.

 Formaliser de façon synthétique les situations vécues, les partager : envoi à la boite mail du collectif national et de l’association Pôle Psycho collectifpsy chez outlook.fr + BAL régionales Mise en place de conférences téléphoniques régulières - Informer les organisations syndicales (notamment sympathisantes) de l’évolution de la situation

| | Plan du site | mention légale | Suivre la vie du site RSS 2.0 SPIP