Accueil > Revendications - propositions - actions > La DG aurait décidé l’éparpillement des psychos en agence et la disparition des (...)

La DG aurait décidé l’éparpillement des psychos en agence et la disparition des A2S !

lundi 22 septembre 2014

Voici le mail adressé par un collègue de Rhône Alpes :

Bonjour,

Pour information.

Suite réunion avec notre directrice APES 26/07 :

Les futurs postes de psychos seront en localisés en agence : J’ai demandé si c’était une position locale, RA ou nationale ; réponse de la directrice : décision DG !!! Donc il faut s’attendre à ce que chaque recrutement, chaque remplacement soit localisé en agence et cela pour toute la France.
Notre directeur adjoint et responsable (N+1) est parti à la retraite en juin, depuis la directrice prend le relais et le poste de directeur adjoint devait être pourvu en septembre/ octobre. Ne voyant rien venir nous lui avons demandé où en était ce recrutement…réponse de la directrice : poste gelé par la DR….
Les collègues CVE 26/07 ne seront plus sur CVE mais positionnée en agence, s’ils postulent et s’ils sont retenus sur la mission d’un an d’accompagnement des jeunes. Mais ils seront sous la responsabilité du REP de l’agence et de la direction de l’agence et non plus sous la direction de l’APES (sauf pour l’EPA). Bref, changement de lieux de travail, changement de ligne hiérarchique, changement de travail, durée incertaine, et ils sont plus nombreux actuellement que le nombre de place pour effectuer la mission…et ceux qui ne seront pas sur la mission ne savent pas ce qu’ils deviendront ni ce qu’ils feront comme activité… la directrice ne le sait pas non plus.
Des incertitudes sur le devenir des APES en tant qu’établissement, cela est également affiché par notre directrice, car l’accompagnement intensif va être replacé sur les agences…

Cordialement.

1 Message

  • Nous connaissons bien le problème puisque nous faisons les frais de ce type de décision en Franche-comté, et plus particulièrement depuis le 1er juillet à Besançon après l’éclatement de l’équipe des 5 psychos sur 3 agences. Nous vivons désormais ce que nous craignions et ce sur quoi nous avions alerté dès la décision prise de nous "transférer" dans les agences... vous pouvez prendre connaissance de la manière dont les choses se sont déroulées (cf : http://polepsycho.com/revendications-propositions/article/urgent-petition-pour-le-maintien , et rencontre DG/Délégation du collectif psycho du 17 juin ; nous en profitons pour remercier tous les collègues signataires de la pétition pour leur soutien).
    Une expérience de plus qui nous confirme qu’il faut faire preuve de la plus grande réactivité et de solidarité en terme de mobilisation…sachant que les directions vont exploiter tout ce qu’elles peuvent pour mettre en place ce qu’elles ont décidé en s’appuyant notamment sur l’adhésion et les intérêts de certains collègues conseillers et psychos favorables à ce type d’organisation (hé oui, il y a même des psychos qui "militent" dans ce sens). Même si cela se fait au détriment d’une grande majorité : quid de la qualité du service rendu pour les personnes, du type de relations de travail avec les conseillers, des conditions d’exercice du métier pour les psychos... jusqu’à la disparition programmée des EOS et ses conséquences, comme par exemple la disparition des ATO, les psychos sous la responsabilité hiérarchique directe de l’agence (DAPE ou REP en tant que n+1)...
    Bon courage à nous tous
    Solidairement,

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

| | Plan du site | mention légale | Suivre la vie du site RSS 2.0 SPIP