Accueil > Revendications - propositions - actions > Hauts de France : réponse de la directrice régionale sur le maintien des (...)

Hauts de France : réponse de la directrice régionale sur le maintien des équipes EOS

mercredi 17 août 2016

Une réponse "standard" qui évite les remarques du collectif et avec comme seul argument : "Les transformations attendues sont telles que cette complémentarité entre orientation spécialisée et orientation généraliste ne peut se faire que dans le cadre d’une articulation au quotidien des actions et en interaction étroite avec les équipes. Il est donc essentiel que les psychologues du travail exercent leurs activités au cœur de nos organisations, c’est-à-dire en agence de proximité."
Enfin, ne nous plaignons pas, elle, au moins, elle répond !

PDF - 54.1 ko

Collectif EOS Hauts de France le 22 juillet 2016

Madame la Directrice Régionale
Pôle emploi Hauts de France

Objet : Maintien des équipes et développement de l’Orientation Spécialisée

Madame la Directrice,

L’enjeu de la mission Orientation Spécialisée pour Pôle Emploi est partagé et porté par les Équipes d’Orientation Spécialisée. Elles réaffirment leur souhait de travailler en complémentarité et en coopération avec les collègues conseillers en agence, au service du public demandeur d’emploi.

Pour assurer leurs missions le plus efficacement possible, les Équipes d’Orientation Spécialisée doivent rester constituées en équipes, localisées en un même lieu différencié des agences locales, avec une ligne managériale identifiée et garante des conditions d’exercice de la profession.

1- Maintien du professionnalisme des psychologues.

La compétence collective est souvent la seule à même de permettre la construction de prestations nouvelles en réponse aux demandes des agences et des territoires. Les psychologues du travail sont de formations initiales différentes, ont bénéficié de perfectionnements professionnels variés, ont des expériences très diversifiées acquises sur des champs d’intervention différents. De ce fait, le travail en commun permet de répondre à une large palette de problématiques en synergie avec les autres équipes.

Le travail en équipe permet au psychologue de solliciter lorsque c’est nécessaire un regard extérieur de la part d’un de ses pairs. Ce regard extérieur permet au professionnel une prise de distance et donc facilite la réflexion, l’analyse et la définition de stratégies nouvelles.
Les temps d’échanges entre pairs créent une dynamique et renforcent l’efficacité de notre travail. C’est incontestablement une des plus value des psychologues.

L’appui aux conseillers, qui est un axe de développement demandé par la Direction Générale, pose la question de la distanciation nécessaire.

Un cadre géographique différencié par rapport aux agences favorise une alliance de travail avec les personnes reçues indispensable à la pratique des psychologues.
L’entretien avec le psychologue réalisé dans un lieu différent de celui où le conseiller assure le suivi est une exigence pour permettre :
-  au Demandeur d’Emploi d’aborder sa situation dans un autre contexte et d’aller vers un niveau d’investigation approfondi de sa situation problème,
-  et au psychologue de préserver une distance suffisante pour penser son travail et sa relation à l’Autre.

2- Une organisation pratique et efficace qui favorise la continuité de service.

L’organisation dans un même lieu assure une grande souplesse dans la délivrance de la totalité de l’offre de service, dans la capacité de réponse aux demandes des différentes agences et la possibilité de délivrer la totalité de cette offre de façon continue sur un territoire.

La multiplication de lieux d’exercice des psychologues impliquerait la multiplication de lieux de passations de tests, de dispositifs de stockage, de salles adaptées, d’outils d’information sur l’orientation…

Le maintien en équipe permet l’organisation de séances de regroupement, d’ateliers entre les bénéficiaires suivis par les différents psychologues et facilite l’organisation de passation d’épreuves d’investigation, avec le concours précieux des Assistantes Techniques de l’Orientation.

Le travail en équipe favorise la répartition de l’activité en fonction des compétences, des disponibilités de chacun, la mutualisation des informations et garantit la continuité dans la délivrance de l’offre de service en palliant les aléas.

Une ligne managériale spécifiquement dédiée aux Équipes d’Orientation Spécialisée permet de plus une communication centrée sur l’activité « orientation spécialisée » et renforce la dynamique d’équipe.

3- Le travail en équipe de pairs, facteur de diminution des risques psycho-sociaux.

Des audits et rapports d’expertise soulignent et attestent des risques d’ordre psycho-social liés à l’isolement professionnel :
-  Cabinet Technologia en Picardie 2012, Cabinet SECAFI pour le CHSCT Pôle Emploi Ile de France 2012 (p64 et 68),
-  Rapport d’expertise sur les Cadres Rhône Alpes 2014, Rapport d’expertise pour le CHSCT Aquitaine 2014 (p62)…

Pour Yves Clot, professeur titulaire de la chaire de psychologie du travail au CNAM Paris et Sandrine Caroly, Maître de conférence en ergonomie à l’université de Grenoble « on comprend (…) à quel point la santé se dégrade en milieu de travail lorsqu’un collectif professionnel devient une collection d’individus exposés isolément, résultat maintenant bien acquis en clinique de l’activité. En effet un collectif professionnel est une ressource potentielle pour le sujet qui travaille, car il offre des possibilités d’engagement de soi dans l’activité de travail. A l’inverse la mise en défaut de ce collectif peut se retourner en contraintes délétères pour le sujet. ».

De plus, il existe des facteurs de risques spécifiques à la profession de psychologue à être affecté seul et de façon permanente en agence de proximité :
• Déstabilisation et déqualification professionnelle
• Risque de dilution du métier de psychologue et de perte d’identité professionnelle

Enfin, les psychologues les Assistantes Techniques de l’Orientation ne se distinguent pas des autres professionnels de Pôle Emploi qui ont aussi besoin de travailler en collectif : les équipes des conseillers dédiés à l’entreprise, les équipes PFV, les équipes conseillers contrôle de la recherche d’emploi et même les équipes locales de direction. Pourquoi donc dissoudre les équipes d’orientation spécialisée ?

Pour toutes ces raisons, imposer le démantèlement des Équipes d’Orientation Spécialisée à un personnel déjà sous-représenté, apparaît non seulement comme une solution particulièrement inadéquate en termes d’efficience des organisations de travail mais représente par ailleurs, un facteur majeur d’exposition aux risques psychosociaux.

Aussi, les psychologues du travail et les Assistantes Techniques de l’Orientation demandent à Pôle Emploi leur maintien en Équipes d’Orientation Spécialisée.

Copie :
Madame la Secrétaire du Comité d’Etablissement
Madame la Secrétaire du Comité Hygiène Sécurité Conditions de Travail

Mail : eosnpdc chez outlook.fr

*****************************************************************************************
Pôle emploi Nord –Pas-de-Calais - Picardie
28/30, Rue Elisée Reclus
59650 –VILLENEUVE d’ASCQ

Réf.LT-0042-160808
Objet : réponse à votre courrier
A l’attention du collectif EOS Hauts-de-France

Villeneuve d’Ascq, le 8 Août 2016

Mesdames, Messieurs,
J’ai bien pris connaissance de votre courrier en date du 22 juillet, concernant le développement de l’orientation spécialisée dans le cadre du projet « Une organisation simplifiée pour un service personnalisé de proximité » et la situation des équipes de psychologues du travail concernées.
Ce projet s’inscrit dans une stratégie globale d’offre de services dont les enjeux sont de renforcer la personnalisation des services, de mieux accompagner les transitions professionnelles et pour cela de positionner l’agence de proximité au cœur de nos interventions. C’est à ce titre que l’orientation spécialisée doit être rapprochée des dynamiques d’accompagnement et d’orientation portées par les conseillers référents en charge des demandeurs d’emploi.
Pour ce faire, votre expertise est un véritable atout et votre valeur ajoutée est identifiée sur trois champs possibles :
Aborder des situations de transitions professionnelles complexes
Renforcer la qualité des services rendus aux entreprises pour leur recrutement
Contribuer au développement de la compétence collective en orientation au sein des agences de proximité.
Les transformations attendues sont telles que cette complémentarité entre orientation spécialisée et orientation généraliste ne peut se faire que dans le cadre d’une articulation au quotidien des actions et en interaction étroite avec les équipes. Il est donc essentiel que les psychologues du travail exercent leurs activités au cœur de nos organisations, c’est-à-dire en agence de proximité.
J’entends vos questions quant au maintien de votre professionnalisme. Le développement en continu de vos compétences fait l’objet d’une attention toute particulière avec une animation fonctionnelle spécifique prévu à votre intention. Un programme d’actions est à l’étude au niveau national en lien avec les CIDC. Par ailleurs, la région s’est engagée depuis fin 2015 à vous proposer des journées d’études et conférences sur certaines thématiques ; ce programme sera développé et amplifié pour vous permettre d’aborder et développer vos compétences sur les champs énoncés ci-dessus.
La question de la continuité de service et de la souplesse des organisations, quant à elle, pourra être examinée dans le cadre de dynamiques territoriales visant à mutualiser des actions et agir en complémentarité. Des vagues de recrutements de psychologues du travail vont s’échelonner jusque fin 2018 et une construction territoriale pourra se mettre en place avec votre contribution.
Vos interrogations sont légitimes et je tenais à vous assurer de mon attention sur le sujet. Ce projet et ses principes directeurs ont fait l’objet d’un dialogue social en CCE les 1er, 28 et 29 juin.
Dans la région, le dialogue social fera l’objet de séances d’information et de consultation CE et CHSCT à compter de septembre.
Je reviendrai vers vous dès que possible pour vous informer des modalités de mise en œuvre.
Dans cette période transitoire, j’ai demandé aux DT et DTD d’aller à votre rencontre pour échanger avec vous et créer de la proximité sur chacun des territoires. Les enjeux de cette fin d’année sont ambitieux avec la mise en œuvre du plan 1 million et je ne doute que vous aurez à cœur de contribuer sur votre champ d’expertise à la réussite de cet objectif au bénéfice des demandeurs d’emploi de notre région.
Veuillez agréer, Mesdames, Messieurs, l’assurance de mes sentiments distingués.

Nadine CRINIER,

Directrice Régionale.

Répondre à cet article

| | Plan du site | mention légale | Suivre la vie du site RSS 2.0 SPIP