Accueil > Revendications - propositions - actions > GMO : courrier des EOS d’IDF

GMO : courrier des EOS d’IDF

mardi 17 décembre 2013

Le Collectif de psychologues d’IDF

A l’attention de Monsieur F. Beltrame

Copies : Monsieur le Directeur Général,
Monsieur CRIBIER Directeur des Ressources Humaines et des relations Sociales
Madame DUMONTIER Directrice des Opérations
Madame EBENBERGER Directrice de la Formation
Monsieur LEMAITRE Directeur de la Sécurisation des parcours Professionnels

Monsieur le Directeur Régional d’Ile de France
Madame la Chargée Régionale d’Orientation

Paris, le 11 décembre 2013

Monsieur,

C’est avec beaucoup de surprise que nous avons découvert le Guide Méthodologique de l’Orientation.

Le GMO tente de décrire le changement de paradigme que devront adopter les psychologues issus de l’Afpa.
Il s’agirait « de passer d’une culture d’orientation à visée sélective » à une approche à visée éducative.

En résumé, comme il est dit plus loin, Pôle emploi nous ouvrirait une formidable opportunité d’acquérir une nouvelle posture et de développer nos compétences.

Outre le fait qu’il ne nous semble pas y avoir une seule façon de mettre en pratique et de concevoir l’Orientation tout au long de la vie, poser un diagnostic, faire un pronostic ne s’oppose pas irrémédiablement à une conception dite « éducative ».

Aussi, plutôt que de laisser l’histoire se réécrire à l’envers, il nous semble ici nécessaire de réhabiliter le professionnalisme et la multiplicité des champs dans lesquels s’étaient investis les psychologues de l’Afpa.

L’orientation professionnelle, l’accompagnement des publics en difficulté font partie de notre histoire professionnelle depuis plus de 25 ans.

Pour ne citer que quelques exemples, les Crae, le traitement des 900 000 DELD, les bilans CFI jeunes, l’implication dans tous les services d’orientation professionnelle Afpa sur les bilans de compétences dès les années 90, l’accompagnement à la mobilité dans les entreprises, les entretiens de conseil en développement de carrière,
les bilans à mi- carrière pour les DE, la formation de praticiens à l’entretien et à
l’accompagnement ne sont que quelques exemples qui montrent à quels points les personnel de l’Afpa avait déjà réalisé une »révolution copernicienne »par rapport à la caricature qui en est faite dans le GMO.

Ces interventions s’appuyaient sur des plans de formation suffisamment solides et renouvelés annuellement grâce à un bureau d’études étoffé qui était en constante liaison avec les expériences innovantes y compris à l’international et avec les initiatives de terrain. L’instrumentation psychotechnique fut alors construite scientifiquement pour des missions précises en s’enrichissant au fur et à mesure des recherches d’autres outils validés (cf. le trèfle chanceux, l’orientation éducative des adultes et l’ADVP, le MBTI, puis le Golden, les divers types d’entretien d’aide à la prise de décision, d’explicitation…).

Leur institution et leurs missions ont ainsi donné aux psychologues les moyens nécessaires pour développer leurs compétences tout au long de leur vie professionnelle de telle sorte que leur crédibilité auprès des partenaires institutionnels et des entreprises n’a jamais été remise en question.

Du counseling d’emploi à la clinique de l’activité nous pourrions prendre de nombreux exemples encore comme gage de notre expertise qui ne demande qu’à se déployer au sein de Pôle Emploi.

Malgré votre passé au sein de feu l’INOIP, vous ne semblez pas avoir le même rapport à la réalité de ces faits car écrire comme vous l’osiez dans une première version de « tournant historique dans le champ de l’orientation en France... » est une vision de l’évolution de l’orientation en décalage avec nos pratiques qui ont pris appui depuis longtemps sur d’autres modèles théoriques que ceux que vous évoquez.

Au-delà de votre introduction au GMO, nous sommes dans l’obligation déontologique de faire un certain nombre de remarques à propos de vos projets d’instrumentation et de rappeler certaines règles éthiques.

En effet, d’une part les « Recommandations Internationales sur l’utilisation des tests » (cf. S.F.P. / Pratiques psychologiques juin 2013) stipulent bien de manière explicite l’impossibilité de confondre grille d’auto-positionnement et tests.

D’autre part, sur ces derniers, la loi de 1992 (Art 26 de la loi n°92-1446 du 31/13/1992) et la circulaire DRT n°93/10 du 15/0/1993 rappellent que « le recours à des techniques présentant une marge d’erreur importante ne serait pas en accord avec la loi... ».

Dans la « Charte des éditeurs d’outils d’évaluation du personnel » il est souligné que la création et le développement de ces outils nécessitent le respect de règles précises et un soin très particulier. Ils doivent être construits et validés suivant des règles reconnues par la Communauté scientifique…montrer leur fidélité (est-ce qu’un outil donne des résultats stables lors de passations différentes ?) et leur validité (est-ce qu’un outil mesure bien ce qu’il est censé mesurer ?). Ils doivent supporter la comparaison avec un critère externe tel que la compétence.

En tant que professionnel-les nous nous devons de pouvoir avoir accès et fournir les études concernant les qualités psychométriques des outils utilisés (fidélité test/re-test à court terme, fidélité interne, validité de contenu, de structure, convergente-divergente, critérielle, et la sensibilité…), disposer de manuels techniques pour respecter les droits de la personne testée.

Dans nos pratiques, nous devons aussi pouvoir choisir parmi un éventail d’outils celui qui paraît le plus adapté et pertinent au regard d’une situation précise (article 3 du Code de déontologie) puisque nous en répondons personnellement en étant dans l’obligation d’apporter des preuves appuyant les inférences que nous faisons à partir de « résultats » aux tests. .

Ces rappels sont indissociables du fait que « les techniques utilisées par les psychologues à des fins d’évaluation, de diagnostic, d’orientation, de sélection, doivent être scientifiquement validés et actualisés » (cf. chapitre III articles 23 et 24 de ce même Code).

Bien que la pratique des psychologues ne se réduise pas aux outils employés, de la qualité de ceux-ci dépend aussi la qualité du travail fourni.

Or, alors même que l’objectif de proposer des tests aux demandeurs d’emploi qui nous sont adressés n’est absolument pas clarifié par l’Institution Pôle-Emploi, la construction fantaisiste des outils et leur dénomination d’amateur, la façon dont vous entendez bâtir un étalonnage et la méthode de restitution proposée ne nous semblent aucunement respecter ces règles déontologiques pourtant de base.

Vivre une évaluation psychotechnique, en particulier sur des dimensions psychologiques comme les aptitudes cognitives, n’est pas un acte anodin. Les tests doivent se baser, de leur élaboration à leur restitution, sur une méthodologie sûre et reconnue par les praticiens comme par la communauté scientifique. L’objectif, la nature des dimensions évaluées, leur correspondance avec les aptitudes attendues et le type de certification, la restitution des résultats et la construction d’un échantillonnage de référence ne peuvent souffrir la moindre approximation dans une Institution du Service public de l’emploi comme la nôtre.

Aussi, forts de ces remarques, alors même que la réécriture de votre introduction du GMO a été faite, nous vous demandons :

 de doter les psychologues des Equipes d’orientation Spécialisées d’outils et d’instruments validés par des experts externes (chacun ayant une dénomination qui renvoie à des critères précis : tests psychométriques, questionnaires d’intérêts professionnels et de valeurs, grille d’auto-positionnement, tests de personnalité) et qui garantiront leur validité scientifique, à défaut de quoi nous ne saurions les utiliser.

Nous sommes disponibles pour constituer un groupe de travail au national voire de participer à un Comité scientifique, en collaboration avec le DOF et avec des représentants externes spécialistes de ces questions.

Dans cette attente, nous vous prions de recevoir, Monsieur, nos meilleures salutations.

Les 52 psychologues franciliens

PDF - 25 ko
| | Plan du site | mention légale | Suivre la vie du site RSS 2.0 SPIP