Accueil > Revendications - propositions - actions > CEP : courrier du collectif EOS Midi-Pyrénées au Directeur Régional

CEP : courrier du collectif EOS Midi-Pyrénées au Directeur Régional

jeudi 28 mai 2015

PDF - 36.1 ko

Collectif EOS Midi-Pyrénées Toulouse, le 28 mai 2015

Monsieur Serge LEMAITRE
Directeur Régional Pôle Emploi Midi-Pyrénées

Objet : Conseil en Evolution Professionnelle, de la simplification au service des demandeurs d’emploi

Monsieur le Directeur,
Pôle Emploi est l’un des 5 opérateurs désignés par la Loi du 5 mars 2014 pour délivrer le Conseil en Evolution Professionnelle. Le Département Orientation et Formation Professionnelle indique que « suivant l’organisation régionale (…), les équipes de l’orientation généraliste et spécialisée se seront concertées, à l’image de ce qui se fait pour la prestation « regards croisés », afin de définir, d’un commun accord, les critères de prise en charge d’un conseil en évolution professionnelle par un psychologue du travail ». Or cette concertation n’a pas encore eu lieu, les ELD nous informent, par DT, que les psychologues seront référents du CEP et que la prestation Activ’Projet sera majoritairement sous-traitée.
Le Collectif EOS Midi-Pyrénées formule les propositions suivantes
PROPOSITIONS :
 Le Conseiller reste le Référent unique du CEP. Lorsqu’un DE souhaite bénéficier du CEP, le conseiller, en fonction de son expérience dans le champ de l’orientation, de sa disponibilité, de la situation de l’usager… décide de faire appel à un-e psychologue du travail pour toutes problématique relevant de l’orientation.
 Le Psychologue recevra tout demandeur d’emploi ayant un besoin d’orientation professionnelle quels que soient son degré d’autonomie, le niveau de maturité de son projet ou le type de suivi dont il bénéficie (renforcé, guidé ou suivi)
 Dans cette logique de complémentarité, à l’issu du travail réalisé avec le DE un temps est consacré au retour que fait le psychologue au Conseiller. Ainsi le psychologue apporte un appui technique spécialisé au conseiller référent du CEP, au bénéfice du DE. Et ce temps de retour est aussi la contribution quotidienne formalisée du psychologue à la montée en compétences « sur mesure » du conseiller car elle se situe au plus prés des besoins de chaque conseiller. Elle contribuera au changement de posture que nécessite la co construction.

Dans ce cadre clair et simple, le Psychologue apporte un appui technique au Conseiller sur des problématiques d’orientation professionnelle, au bénéfice du demandeur d’emploi.

REFLEXIONS ET ANALYSES :
Un changement majeur impacte aujourd’hui Pôle Emploi
La promulgation de la loi du 5 mars 2015, et surtout la publication du Décret/Cahier des Charges CEP, constituent un changement majeur dans l’environnement juridique et réglementaire de PE. Ce changement est à la fois l’occasion pour PE d’ajuster sa posture dans la prise en charge des DE et d’ajuster la réorganisation de l’ODS en orientation.
La complémentarité existe déjà. Il s’agira de la renforcer non de la changer.
Depuis le transfert et surtout avec PE 2015, l’ODS Orientation consacrait 2 niveaux : l’orientation généraliste (OG) et l’orientation spécialisée (OS). Chaque niveau assurait des missions complémentaires, au service du DE, et les activités des Conseillers et des Psychologues étaient relativement bien distinguées :
-  L’ODS Orientation Généraliste :
o Les Conseillers sont référents du DE, depuis l’inscription jusqu’au retour à l’emploi. Ils mobilisent, autant que de besoin, l’ensemble des dispositifs et des prestations touchant à l’orientation de manière générale.

-  L’ODS Orientation Spécialisée :
o CPF : Construction de parcours de formation complexes,
o RGC : Apporter un appui technique au Conseiller et une aide au DE, pour amorcer un scénario d’évolution dans l’accompagnement,
o CPP : Confirmation ou non de pistes d’évolution professionnelle, avec pour visée le développement des compétences à s’orienter et l’acquisition d’une méthodologie de validation du projet, à travers un bilan personnel et professionnel, l’identification et la formalisation des compétences …
o Entretien rebond : aider le DE non validé par la MRS à envisager un autre projet
o Des ateliers créés et développés : décider de se former, identifier ses atouts et compétences, communication efficace, …
La complémentarité existe déjà et porte ses fruits. Car dans les faits, les psychologues apportent appui et éclairage aux conseillers, dans le traitement des problématiques des DE, grâce à des prestations connues et reconnues. Avec le changement évoqué plus haut, on ne sait plus maintenant où finit l’OG et où commence l’OS. Si, comme le préconise le Département Orientation et Formation Professionnelle, les psychologues deviennent Référents du CEP, alors l’OS spécialisée n’existera plus. Or, nous pensons que la complémentarité n’aura de sens que si les missions et les activités respectives des Conseillers et des Psychologues sont distinctes et bien identifiées. C’est ainsi que les actes techniques et professionnels des uns viendront compléter ceux des autres. Cela a du sens pour tous, les professionnels, les DE… Si les psychologues deviennent référents du CEP, en quoi consisterait alors la complémentarité de l’OG et l’OS ? Les critères de celle-ci sont ceux formulés dans nos propositions. Ils laissent aux Conseillers la liberté de décision d’adresser au psychologue les DE pour lesquels ils pensent avoir besoin d’un appui.
MOYENS :
ORGANISATION

 L’appui technique et administratif, réalisé par les assistantes techniques d’orientation doit être clairement reconnu et valorisé .pour délivrer les prestations proposées
 Une véritable animation technique régionale devrait être mise en place. Durant 5 ans, 2 séminaires techniques régionaux ont été organisés dont les suites n’ont pas encore vues le jour (organisation de la Veille Technique par exemple …)
 un Séminaire Technique Régional, qui serait dédié aux questions que pose la mise en œuvre du CEP à PE, doit être planifié de manière à mener la réflexion et faire des choix partagés. L’objectif sera de construire un schéma régional du CEP, garant d’une cohérence d’ensemble commune à toutes les DT.
Des formations répondant aux besoins de l’orientation spécialisée, intégrées dans un plan national de formation dédié aux psychologues, doivent être programmées. Ces formations contribueront au maintien et au développement de leur expertise
OUTILS ET CADRE DE TRAVAIL :
Le Psychologue a besoin :
 d’outils spécifiques à l’orientation spécialisée, (certaines régions se sont dotées de tests scientifiquement validés par des éditeurs habilités, d’espaces adaptés au travail individuel et de groupe,
 d’une documentation adaptée aux besoins des usagers, et régulièrement actualisée, doit être mise à disposition dans des espaces réservés à l’orientation spécialisée,
 des bureaux correctement isolés et dédiés. L’aménagement actuel issu du référentiel REPERE ne permet pas de garantir la confidentialité des entretiens. Cette confidentialité est non seulement un engagement des psychologues vis-à-vis des usagers (inscrit dans la CCN) mais est aussi la condition nécessaire d’un travail d’orientation approfondi, conforme au Décret/CDC. A noter aussi que les psychologues de l’EOS de la Haute-Garonne sont les seuls en France à ne pas bénéficier de bureaux personnels dédiés, les obligeant à un nomadisme permanent.

Nous vous remercions de l’attention que vous porterez à notre courrier et sommes confiant dans le fait que vous y donnerez une suite favorable, afin que la mise en place du CEP à Pôle Emploi réponde au plus près des attentes des usagers en matière d’orientation professionnelle.

Veuillez recevoir, Monsieur le Directeur, nos sincères salutations.

| | Plan du site | mention légale | Suivre la vie du site RSS 2.0 SPIP