Pôle
Psycho
Collectif national des Psychologues du travail de Pôle-Emploi

Accueil > Expressions syndicales, politiques... sur le travail, l’emploi, (...) > Quelques archives > Rencontres nationales > Rencontre nationale des 20 et 21 juin 2017 (CR provisoire)

Rencontre nationale des 20 et 21 juin 2017 (CR provisoire)

mardi 11 juillet 2017

Une soixantaine de participants de 10 régions.
Des ancien-ne-s et des nouveaux - elles...
La prochaine est programmée les 28 et 29 septembre, toujours à la Bourse du Travail de Paris.

Point juridique.
Au courrier de l’avocate de l’association, le DG a fait les mêmes réponses que précédemment. Il a quand même pris l’engagement de faire mentionner « employé à un poste de psychologue » sur les attestations d’emploi que pourraient faire les psychos dans les régions. L’avocate fera ses conclusions en Juillet. Elle monte son dossier pour aller au TGI.

En parallèle, de nombreux collègues en région font des démarches aux prud’hommes.
Il y a un débat sur le pourquoi des deux démarches, d’autant que le TGI n’est pas contraignant. La décision de prendre une avocate avait été voté il y a qq temps.
Il pourrait être utile que tous les psychos, et surtout ceux embauchés récemment fassent la demande d’attestation, pour avoir un document mentionnant leur poste.
• En Hauts de France, 17 collègues ont engagé une action aux prud’hommes ; Audience de conciliation le 10 Mai, avec l’avocate des psychos et l’avocate de la DG. Il va y avoir des navettes de pièces, le tribunal mettra en état en Septembre.
• En Nouvelle Aquitaine une collègue a fait la démarche juridique suivante : son avocate a envoyé à la DG une mise en demeure : réponse de la DG identique à celle de l’avocate du collectif. Action aux prud’hommes suit…
• En ARA contacts pas encore aboutis avec l’avocate un rendez-vous est fixé mi-juillet.
• En PACA, une 20aine de dossiers.
On évoque l’absence de réactions des syndicats. Hypothèses d’explication : ce problème (d’appellation métier) ne touche réellement que les psychologues qui s’inquiètent du devenir du métier dans l’établissement et aussi de l’hésitation des syndicats qui ont attaqué et gagné en justice sur l’illégalité du rattachement au référentiel des métiers (jugement du 20 septembre dernier). Chaque adhérent doit faire le lien avec son OS.

Réorganisation à la DG
Départ de Fabien Beltrame, création de la Direction des services aux DE avec Karine Meininger
3 départements :
-  e-conseil et animation,
-  CEP et ingénierie de formation,
-  Expérimentation et projet : Resp : Frédéric Robineau, avec un comité technique animation psychologues. C’est là que sont les quelques rescapés de l’ex DOPF.
Il y a eu une réunion de lancement au1er trimestre d’un comité d’animation technique métier. Il y aura une réunion par trimestre, à chaque fois avec des animateurs régionaux , des psychologues et des REP qui changeront à chaque fois. On ne sait pas comment vont être choisis les psychos et REP participants.
Ceci doit permettre des échanges avec le terrain, pour « lutter contre les représentations négatives des ELD sur les psychologues « dixit K Meininger
L’espace réservé EOS va disparaitre au profit du réseau Pôle, avec un espace psycho et un espace animateur régionaux (entre autres).
Mail.net ne permet pas la confidentialité des échanges, donc pas d’application aux psychologues.

Tour des régions.
L’intégration dans les agences se fait plus ou moins bien.
Au niveau mobilier et matériel, tout le monde semble avoir un bureau attribué et fermé, mais pas d’insonorisation, pas de fenêtre, à côté de l’accueil, pas de salle de test, pas d’abonnement à des revues, refus d’éléments personnels dans les bureaux (plante, cadre, lampe...) mais c’est très variable.
Au niveau de l’animation technique, suivant les régions on passe de deux réunions d’une journée par mois à rien du tout.
En IDF, le DR est anti-psycho, il a interdit toute réunion voire même tout communication entre les psychos.
Gestion du planning : par endroits les psychos ont les code admin pour saisir dans RDVA, ailleurs non et c’est le REP qui veut ou doit le faire (consigne DR Grand Est par ex.)
Il y a du tutorat de nouveaux, ou du parrainage, ou rien.
On demande un peu partout de couvrir les agences non pourvues.
Là où les psychos ont refusé de bouger au moment des positionnements, il y a eu des recrutements.
Sur l’activité, dans certaines agences on ne leur demande rien ou peu, dans d’autres le collègue est sollicité sans cesse, les demandes sont de tous ordres. Il semble que la tendance soit d’envoyer en rdv avec le psychologue les « cas » de chaque portefeuille, les problématiques les plus complexes, les DE les plus en difficulté. Pas de concertation sur les activités.
Tous, même ceux qui travaillent dans de bonnes conditions matérielles avec des réunions notent la souffrance de se retrouver isolé.

Loi travail suite.
Le collectif et l’association vont s’impliquer dans les mouvements sociaux qui vont sans doute se produire à l’automne. Nous devons refuser la casse sociale, avoir une parole adaptée à notre position. Avoir une banderole. Un texte va être écrit rapidement et va tourner pour amendements. Il sera envoyé aux organisations syndicales pour lien avec les psychologues des syndicats adhérents.

Site Pôle psycho.
L’administrateur propose que la partie "espace réservé" du site, qui est aujourd’hui ouverte aux psychologues PE qui en font la demande, soit réservé aux adhérents de l’association uniquement. Le login et le mot de passe seront simples, et les accès seront faits à partir des listes d’adhésion. Ça permettra de sécuriser les infos que l’on met dessus, en particulier les documents tombés de la photocopieuse. Le collectif vote pour en majorité.

Groupes de travail

Livre arbitre.
Le groupe a relu, et amendé le document. La version finale sera proposée sous quinzaine. Il sera envoyé par mail aux psychologues pôle emploi, avec des liens et les annexes. Pour transmission, envoi de la boite du collectif national vers les boites régionales de là envoi aux psychos. Le collectif apprécie l’idée de la clef USB mais coût ? On en reparle.

Plateforme revendicative.
Nos revendications ont changé, puisque nous sommes maintenant en agence. Il convient de faire une réécriture. Le groupe s’en charge, point à la réunion de septembre, envoi ensuite de façon très large.

Soutien Ile de France.
Les collègues d’IDF sont mis en difficulté par le DR. Une lettre a été rédigée en Avril, mais pas envoyée. Elle a été corrigée ; l’IDF se réunit en collectif cette semaine et envoie le courrier. Le collectif national fait un courrier de soutien, rédaction en cours. Envoi large DG DR DT OS CHSCT CRO.

Soutien par l’association aux psychos en difficulté.
Dans le code de déontologie des psychologues, chapitre IV article 29 « le psychologue soutient ses pairs dans l’exercice de leur profession et dans l’application et la défense du présent code. Il répond favorablement à leur demande de conseil et d’aide dans les situations difficiles notamment en contribuant à la résolution des problèmes déontologiques. »
A partir de cet article du code, envoyer un courrier aux nouveaux pour leur dire qu’on est là pour les aider, plus un mail à tous les adhérents pour leur demander s’ils sont prêts à être un relais, à l’écoute. Le groupe finalise le projet.

| | Plan du site | mention légale | Suivre la vie du site RSS 2.0 SPIP