Pôle
Psycho
Collectif national des Psychologues du travail de Pôle-Emploi

Accueil > Expressions syndicales, politiques... sur le travail, l’emploi, (...) > Quelques archives > Rencontres nationales > Compte-rendu des Rencontres Nationales EOS Psychologues des 1er et 2 juin (...)

Compte-rendu des Rencontres Nationales EOS Psychologues des 1er et 2 juin 2015

mercredi 10 juin 2015

Près de 80 psychologues et ATO se sont retrouvé-e-s ces 2 jours pour débattre et construire des propositions liées à l’exercice de notre métier à Pôle-Emploi.
Une dizaine d’autres psychologues avait indiqué leur regret de ne pouvoir venir.
14 régions métropolitaines étaient physiquement « représentées » (+4 n’ayant pu se déplacer).
o Le recours en justice des syndicats minoritaires mais signataires de la classification proposée par la DG ayant abouti, cette classification risque de s’imposer au personnel. En effet, même si les syndicats non signataires font appel, celui-ci ne sera pas suspensif et la DG prévoit déjà de mettre tout en œuvre pour cette classification en mars 2016.
Bien que nous n’ayons pas toutes les infos, il nous semble que, quoiqu’il en soit, nous ne pourrons pas rester sans agir compte-tenu notamment de l’embauche de psychologues non cadres.
o Sur le projet de montage d’une Association des psy PE, l’objectif en serait de ne pas exposer des salarié-e-s qui, du fait du lien de subordination inhérent au contrat de travail, aient cependant à ester en justice à propos de conditions de travail incompatibles avec la déontologie professionnelle.
Un dossier sera constitué (Y) et un groupe de travail qui a planché l’après-midi de lundi sur ce thème ainsi que sur la future coordination du Collectif national, publiera un compte-rendu de ses travaux.
o Plusieurs interventions rappellent que notre Collectif n’est pas plus sur une ligne corporatiste que sur une ligne syndicale unique. Nous devons faire mieux connaître et reconnaître notre diversité y compris à l’intérieur des OS de PE car à travers la défense du métier de psychologue c’est la défense de la notion même de métier que nous défendons, la défense d’un service public de l’emploi et la défense du droit d’accès des DE à un véritable travail avec un-e psychologue.

o Un rappel est fait aussi à propos de la démarche faite auprès de toutes les OS pour s’étonner de l’absence de « Droit d’expression des salarié-e-s » dans les accords nationaux à PE.

o Après le piratage de la boîte mail « collectifpsy », il est rappelé que la communication ne devrait se faire que sur des boîtes PERSO.
O. recense 416 psychos et 92 ATO dans sa liste de diffusion « professionnelle ».
Il faudrait généraliser la création de boîtes régionales type « eosrégion ».
Celle d’Ile-de-France sera créée prochainement.

o Un 1er échange a lieu à propos de la suite d’un éventuel travail avec Y. CLOT.
N. nous informe que celui-ci s’est fait accosté par Beltrame lors d’un colloque.
B. avait dû être averti de l’invitation que nous avions faite à CLOT en janvier….
Du coup, Y.C. a rencontré Mme Delaitte de la DG et propose une rencontre DG –Collectif – lui. Mais comment la mettre en place ?
Bien qu’il soit une référence sur le champ de la clinique de l’activité et de l’étude des conditions de travail, une discussion s’engage autour de la question de la clarté du positionnement de CLOT, sur le financement de l’action, sur les chances d’aboutir, sur l’intérêt de CLOT à nous aider.
Un groupe de travail qui a planché l’après-midi de lundi sur ce thème, publiera un compte-rendu de ses travaux.
Après un point sur quelques « spécificités régionales » et un rappel sur les engagements pris suite à la grève du 17/06 dernier, nous décidons de constituer 2 autres groupes de travail :
-  L’un sur les contenus de notre travail, notamment avec la mise en place du CEP et Activ’Projet interne ;
-  L’autre sur les conditions de travail incluant : équipe, locaux, formation, instrumentation, autonomie et statut...
Ces 4 groupes de travail se sont réunis tout l’après-midi du lundi.
Les synthèses de ces 4 groupes ont été faites tout au long de la journée du mardi avec débats parfois animés.
Le principe de journées de mobilisation a été retenu dans l’hypothèse de la parution d’un cahier des charges CEP / Activ’P qui ne serait pas déontologiquement compatible et/ou de l’application de la nouvelle classification.
Les prochaines Rencontres nationales sont fixées aux :
 30 septembre et 1er octobre pour celles d’automne ;
 14 et 15 janvier pour celle de nouvel an.
Nous rappelons que ces Rencontres sont ouvertes. Des hébergements peuvent être sollicités en Ile-de-France et au cas où en local aucun financement n’est possible une contribution financière peut être accordée.


Comme vous le savez sans doute je quitte PE prochainement et de ce fait cette boîte mail aussi sera prochainement remplacée.
En attendant cette échéance, en vous remerciant de m’avoir permis de finir ma carrière professionnelle de manière combative, je vous invite à conserver cette énergie pour vous maintenir sur des fondamentaux déontologiques qui respectent aussi une réelle diversité d’exercice et apporte aux DE un service de qualité.

Répondre à cet article

| | Plan du site | mention légale | Suivre la vie du site RSS 2.0 SPIP