Pôle
Psycho
Collectif national des Psychologues du travail de Pôle-Emploi

Accueil > Expressions syndicales, politiques... sur le travail, l’emploi, (...) > Quelques archives > Rencontres nationales > 3ième rencontre nationale des personnels EOS

3ième rencontre nationale des personnels EOS

jeudi 1er mai 2014

3ème Rencontre Nationale des Equipes d’Orientation Spécialisée
31 mars - 1er avril 2014
Bourse de Travail de Paris

56 psychologues du travail présent-es, soit 15 régions représentées.

Rappel de l’objectif de ce collectif : créer un lieu garant d’échanges et d’alliance de travail, de mutualisation et créer une base de données accessible à toutes les EOS. Construire des fondamentaux auxquels se référer face à l’arbitraire, la diversité de traitement d’une région à l’autre, à l’interne d’une région et selon les managers. Mettre en place les actions nécessaires pour obtenir des améliorations dans nos conditions de travail et d’exercice des métiers de psychologues du travail et d’assistant technique d’orientation. Défendre le code de déontologie des psychologues, garant d’un service public d’orientation professionnelle véritablement au service des demandeurs d’emploi.

Rappel du site internet du collectif rebaptisé depuis la précédente rencontre « polepsycho.com ».
Le site a un espace réservé au personnel EOS. Pour y accéder s’inscrire sur la page d’accueil avec son adresse mail personnelle. Vous pouvez adresser des informations, articles… que vous souhaitez diffuser à l’adresse « eosmidipyrenees chez gmail.com »
Suite de la décision de constituer des annuaires avec le nom de tous les psychologues : Actuellement nous sommes 481 psychologues au niveau national (info d’Olivier).
• 1 annuaire professionnel (avec les adresses prof. des psys) pour favoriser les échanges d’infos à visée professionnelle. Manque encore quelques régions (Basse Normandie,...). Point à faire. Proposition de faire un tableau Excel. Yves a recueilli 350 noms et adresses des psychologues à ce jour. Manquent Lorraine, NPDC, Picardie et Languedoc Roussillon.
• Annuaire avec les adresses personnelles des psychologues réservés à des échanges d’informations plus confidentielles (questionnement sur stratégie, point de vue sur sujets,...) 110 adresses recueillies.
Proposition de créer une adresse mail par région (déjà créées : eosaquitaine chez gmail.com ou eosmidipyrénées chez gmail.com ) dont les agents EOS ont le mot de passe. Hormis le fait de pouvoir adresser des courriers aux diverses directions de P.E (Cf. envoi du courrier sur GMO ou confidentialité…) avec en copie les signataires, l’autre intérêt est lié au fait que les fournisseurs d’accès limitent le nombre d’envois. Donc, impossible d’envoyer à 400 personnes la même info. En même temps. Pour le moment c’est l’adresse créée par Daniel “ collectifpsy chez voila.fr » qui sert d’adresse collective. Objectif : trouver le plus grand dénominateur commun entre nous autour des grandes questions qui fondent notre métier.
Pensez à consulter le site « les irritants pour les nuls » et celui de Michel Abhervé / alternatives économiques

Débat suite au mail de PACA avec appel à la grève pour le 1er avril...et suite à la décision de la précédente rencontre (14 –15 nov. 2013) :
Les 21 psychos. De la région PACA ont voté à l’unanimité des présents le 6/02 la grève dont 14 prêts à monter à PARIS. Déçus de n’avoir pas été rejoints par de grosses régions comme Ile de France, Midi Pyrénées, Aquitaine, Rhône Alpes,...
Sont invoqués le manque de coordination, de texte à l’appui, de préparation et d’anticipation. « Il faut faire le tour de popotes ». Constat du fait que cela fait bien 4 ans que nous sommes mal traités mais aujourd’hui avec le nombre de psychologues recrutés à l’interne ou externe, le 1er avril n’a plus de sens. Par contre, la date de l’accord d’adaptation (juin) serait plus appropriée. Cela passe aussi par un travail d’explication autant auprès de nos collègues que des conseillers car la défense de la spécificité du métier de psychologue c’est aussi celle des autres métiers au sein de P.E
A la question sur la présence ou pas des O.S (question des non syndiqués mais pas que…) : « ne pas associer les O.S serait dommageable. C’est bien grâce aux syndicats que nous pouvons nous réunir (CFESS) et ne serait-ce qu’ici à la Bourse du travail. » « S’appuyer sur les O.S donne plus de poids. » « Cela amène de la réflexion pour le syndicat et réciproquement. »

Débat sur les tests et suite à la lettre sur GMO :

L’utilisation des tests transférés à P.E : « dans le GMO, il est juste indiqué qu’il faut contribuer à l’étalonnage des tests mais rien sur leur utilisation. Se pose aujourd’hui une question sur l’utilisation des tests AFPA d’autant que l’AFPA est en responsabilité pour recruter. » « Rapport à la CNIL, il n’y a pas de sens à envoyer les résultats des tests et en plus cela laisse penser qu’on ne recrute qu’avec ça. » Cf. Mail d’Olivier à la direction de l’AFPA (et sur le site polepsycho.com)
« Il est question d’une nouvelle convention avec l’AFPA car le logiciel “Cerise” ne serait plus fonctionnel. Par ailleurs, chacun tissant sa toile...on s’aperçoit que chaque région crée sa fiche de prescription. »
« En Ile de France, une vingtaine de psychologues ont été recrutés à l’interne (ex ANPE) ce qui représente ¼ de l’effectif (77 psychologues). » L’une d’elle témoigne de sa difficulté à “trouver une place” et du fait qu’ils ou elles ne connaissent pas les tests AFPA, “même on s’en fout” “il y a tellement d’OF dans le paysage...” d’autant qu’à P.E “nous sommes formés par rapport à des prestations” Ceci fait écho à un débat interne pour savoir si l’on faisait intervenir les psychos sur leurs champs de compétences et non sur la base de prestations. P.E a choisi le cadre de prestations (CPF / CPP / “regards croisés »
« En Ile de France, le 10/02 rencontre avec Beltrame. Constat qu’il ne sait pas ce qu’on fait, ne se raccroche pas à notre métier et ne porte pas nos spécificités. » “Le métier est porté par le collectif et non par P.E. Dans ce collectif, il y a la question de l’instrumentation, de la déontologie et de la confidentialité.”
Carence en termes d’information de la part de leur hiérarchie (DOF) voire un problème de management. Quant aux tests, “ils sont utiles mais aussi nécessaires à la pratique car cela permet d’objectiver notre pratique. Dans la mesure où les tests de l’AFPA avaient été construits par nos anciens depuis 1948, dans la perspective de réussite en formation et qu’aujourd’hui, on ne sait plus ce qui se passe du côté de la formation, il faut abandonner l’utilisation de ces tests là (150, 200), tout au plus les utiliser dans l’esprit de bilan ou bien pour aider les personnes à se familiariser, à mieux gérer leur stress.” On peut développer de nouveaux tests ou en acheter comme en IDF avec le G.A.T. Mais ce test n’est pas adapté aux populations de niveau V et moins. La Champagne Ardenne a fait le choix du D.A.T 5 qui est plus adapté. Possible aussi d’utiliser les outils développés par D. GELPE (sphères perso. et prof.) Il en existe un tas qui ne sont pas des tests de pronostic et si vous n’en avez pas, il faut les demander. Remarque au passage du boycott sur la remontée des scores aux tests...

“Concrètement pour être doté de tests, il faut se mobiliser puis demander via DRH puis DR laquelle débloque un budget.” Olivier (coordinateur orientation en PACA) parle d’un groupe de travail en PACA sur le CPP et d’une note de cadrage dans laquelle il est demandé d’être doté d’outils complémentaires tels que des tests de positionnements.
NEOPI-R : « transaction entre DG et DOF. Chaque psycho serait formé par des psychos, formés eux-mêmes par l’éditeur. » En PACA, les psychos refusent d’être “formés par nos pairs”, veulent être formés directement par l’éditeur.
Formation construite par D. Chartier et des collègues de terrain. Formation plus adaptée que celle proposée par l’éditeur. Déploiement très variable selon les régions et les convocations sont à la main des services DRH. .

Importance d’utiliser des outils validés et fiables ce qui contraste avec les tests utilisé aujourd’hui à l’AFPA et leur refonte.
Importance de se défendre sur le métier au moment où se négocie la classification.
“Nous symbolisons une force de résistance à P.E. Il faut faire un travail d’explicitation et aller voir les conseillers.”

(Après-midi)

Comment défendre la spécificité du métier de psychologue à P.E ?
Quelles actions sortiront de nos rencontres nationales ?

Thématiques :

Notre appellation “animateur” dans le S.I (système informatique)  : indispensable de relancer une action sur la modification du S.I. Nous sommes dénommés “conseillers” et depuis peu « animateurs » sur les 2 lettres de convocation. Un travail serait en cours. Cf. Courrier du Limousin en 02/2014. En NPDC (Nord Pas de Calais) “nous avons interpellés le DR sur le S.I. Réponse qui vient d’arriver et explique l’historique sur le principe “d’animations de prestations” et contextualisation possible en juin. “La réponse du DR NPC est partielle et nous ne savons pas si nous allons retrouver une lisibilité de nos prestations”. Discussion qui relance le débat de nos actions antérieures telles que “ ni conclusion dans le S.I ni codage dans DUO ou AUDE” (Midi Pyrénées, Rhône Alpes). “sans cette action, nous aurions pu nous asseoir sur les possibilités de faire évoluer le S.I” Autre stratégie évoquée comme “faire un copier /coller dans un support P.E,...Remarque : “de par l’architecture même du S.I il y a de plus en plus de ponts automatiques entre les saisies (actes techniques) et les radiations”.
Quelles sont les conséquences pour le D.E de nos saisies ou pas dans le S.I ? S’il n’y a pas de saisie sur AUDE par rapport à une absence à un RV, à un forum = radiation (envoi d’une lettre « GL2 »). Les prestations ateliers = GL manuelle. Renvoie au contrôle des D.E. Ci-dessous quelques expressions : “la non saisie dans AUDE est un point de crispation vis à vis des conseillers”. “le combat était fondé mais ne rien saisir dans le dossier informatique du D.E c’est aussi ne pas donner l’occasion d’objectiver un avis comme dans le cas d’un D.E accompagné par une conseillère dont l’avis était différent”. “OK d’écrire quelque chose avec l’accord du D.E pour ne pas le pénaliser” “CR à remettre au D.E et communiquer par mail avec les conseillers” “chacun fait au mieux avec les personnes que nous recevons” “il faut communiquer avec ceux qui travaillent sur le S.I...dans les sessions d’appropriation, le discours dominant était de mettre les psychos « au pas” “proposition d’utiliser les courriers type invitation en supprimant la notification de radiation. Cf. le code de déontologie et surtout le fait que P.E a inscrit ce code dans la CCN.”

la classification  : “remise en cause du statut cadre et même de l’appellation de psychologue du travail. Probablement cela ne nous concernerait pas mais impacterait les conditions de travail de nos futurs collègues. La classification concerne tous les salariés à P.E. Le DG n’est venu à aucune réunion de négociation avec les O.S et le ton est assez tendu. Il y a 2 documents de référence : le référentiel métier et la grille de négociation Assedic. Être cadre à P.E signifie être en posture de management. La D.G souhaitait que les O.S fassent chacune des propositions de leurs côtés, ce qu’elles n’ont pas voulu faire. CRIBIER (DRH au national) est en partance et ceci peut avoir une incidence sur la négociation. La position de la DG : si l’accord n’est pas signé, on reprend l’ancien mais les psychologues posent problème. Recrutement des psychos. Au coef. 300 avec des cas comme en PACA où un psychologue a été recruté au chef. 245 en lui disant qu’il avait une marge d’évolution sur 1an ½ à 2 ans. Tentative de positionner les psychos dans une case non cadre avec une argumentation (enregistrement ADELI). Sur le coefficient, nous devons exiger le coef. 300 et pas autre chose. “il faut que nous défendions le statut de cadre fonctionnel et voir comment sur le plan juridique cela peut passer” “3 catégories de cadres à P.E : dirigeant, autonome (cadre au forfait), intégrés. P.E n’a pas intégré l’idée de cadre fonctionnel” Question aussi de l’autonomie : ici ou là tentative de mettre la main sur nos plannings, “en Midi Pyrénées, nous nous sommes battus pour garder la main” “reproches faits sur notre façon de gérer les urgences ex. avec la MDPH” “tentative de nous couper de nos outils, de notre autonomie, qui on reçoit et comment, volonté d’asseoir un total contrôle sur ce qu’on est,....Question DP posée 2 fois en Midi-Pyrénées avec chaque fois la même réponse : les responsables d’ équipes non cadre sont-ils hiérarchiques des psychologues cadres ?” Réponse : « ils sont responsables de leur équipe ».

Conflit de valeurs
Cf. Document CHSCT en Aquitaine suite à la demande de l’inspectrice du travail de PAU. A partir d’un événement survenu sur le site A2S 64, l’inspectrice du travail a identifié un nouveau risque psycho social spécifique aux psychologues et ATO, risque qualifié de “conflit de valeurs”. Elle a demandé à ce que ce risque soit évalué et que le CHSCT soit consulté sur les mesures de prévention avant inscription de ce risque dans le Document Unique. (D.U). L’information auprès du CHSCT a eu lieu le 26 mars 2014. Le document présenté a été élaboré par un groupe composé de psychologues + 1 ATO + 1 DAPE adj. et sous la responsabilité du correspondant régional Orientation. En séance, 2 demandes de modifications ont été actées. Suite avec la consultation prévue au CHSCT du 29 avril. Le document va être adressé à la DG. Répercussion nationale attendue. Pour autant, chaque CHSCT doit s’en saisir. Le Document Unique est évolutif et peut être modifié autant que nécessaire. Rappel énoncé par l’O.S SUD qui a soutenu ce dossier : “Importance de partir de l’activité des salariés et du “travail réel” pour produite un D.U alors qu’actuellement celui-ci est un copié/collé d’un D.U type national. Il faut associer les salariés à son élaboration puisque ce sont eux qui disposent des connaissances et de l’expérience de leur propre situation de travail et des risques qu’elle engendre.” Demander aux secrétaires de chaque CHSCT d’inscrire ce point à l’ODJ et/ou passer par les élus que l’on connaît. Plan de prévention auquel est soumis l’employeur. “Le risque est avéré même s’il n’est pas survenu dans d’autres régions.”

Document de la CNCDP (Commission Nationale Consultative de Déontologie des Psychologues) Un collectif de psychologue du NPDC soutenu par le syndicat SNU a sollicité l’avis de la CNCDP. Points traités : - les conditions d’exercices du psychologue et la confidentialité des données
- l’accès libre et volontaire de la personne qui consulte un psychologue
- les obligations qui s’imposent au psychologue - l’identification du psychologue dans ses écrits et l’utilisation de ceux-ci.
Existence d’un conseil juridique dans le NPDC. Penser aller voir l’avocat pour réfléchir aux actions juridiques à mener.

Plateforme revendicative

Recrutement et règles de mobilité : il n’y a aucune règle de mobilité dans la CCN. Des règles existaient à l’ANPE, à l’AFPA mais pas à P.E. “tout est à la gueule du client
Nous devons revendiquer (avec l’ensemble du personnel et les syndicats) des règles nationales de recrutement, et de mobilité (ancienneté, priorité pour conjoint-e muté-e….
- une formation initiale des psychologues recrutés
- instrumentation et la question de l’entretien. Qu’est ce qu’un entretien psycho. ? Avancer sur la question des tests.
- la classification et la reconnaissance des psychologues (statut cadre, autonomie de travail,....)
- inscription du conflit de valeurs dans le document unique
- Le maintien des ATO et donc d’un appui technique et administratif au sein des EOS. En Haute-Garonne, les ATO partantes sont remplacée par des conseillers ! (Cette revendication a été exprimée lors des rencontres nationales mais pas reprise cette fois-ci).
- Maintien des équipes EOS et refus de la dispersion des psychologues et ATO dans les agences : en Franche-Comté (EOS Besançon), il est question de dispatcher les 4 psychologues + 1 ATO sur les 3 agences de proximité de Besançon soit 2 et 2 et 1 seul dans une autre agence.
- Maintien et développement des compétences :
- Veille technique : des régions où il n’est pas possible de faire une veille technique à 2 ou plusieurs psychos sans la présence d’un responsable d’équipe. Constat aussi de disparités au sein d’une même région ex en Aquitaine : veille technique à la main des psychos en inter-EOS (réunissant les psychos de 2 voire 3 départements) alors que les 2 psychos d’une autre EOS en sont empêchés.
- Un plan de formation pour les psychologues
- L’acceptation inconditionnelle des DIF portant sur la psychologie
- Une véritable animation technique dans toutes les régions

• Des nouvelles de la Corse : “ça va mieux depuis le relogement. Ils ont quittés les bureaux “marguerite” en box ouverts,...mais n’ont pas de fenêtre. Il faut qu’on manifeste quelque chose. Il y a encore des actions à faire remonter et des actions à mettre en place. Faut-il parler de revendications prioritaires ?”

• Poitou Charente : témoignage des 2 collègues malmenées. Voir réponse de la DT . Les collègues de l’EOS de Brive travaillent dans des conditions inacceptables

• Salaires : “nous avons 5 ans pour agir depuis le transfert ce qui fait qu’il ne reste plus qu’un an pour celles et ceux qui ne s’y retrouvent pas. Un partie de notre salaire a été transformé en prime et dont nous savons qu’elle peut être supprimée et non prise en compte dans le calcul de la retraite.” “Mais il faut passer par une démarche aux prud’hommes et donc action individuelle. Comment en faire une action collective ?” “Idée de voir un avocat...” “Suggestion de prendre contact avec les permanences juridiques des syndicats et poser la question du salaire transformé en prime ainsi que du calcul du salaire modifié au moment du transfert. « A l’époque, en Midi-Pyrénées. on nous a retourné des avenants au contrat de travail que nous avons refusé de signer.” “La démarche était nulle et non avenu car transféré avec notre contrat, mais la classification arrivant, on peut s’attendre à ce que tous les agents de P.E aient à signer un avenant.” “Nous les nouveaux psychologues (ex-conseillers ou recrutement externe), nous ne cotisons pas à la caisse cadre” Dans une autre région : “avant de nous affilier à la bonne caisse...il y a eu 3 personnes oubliées.” “Les ex RAC et AFPA restaient à une caisse cadre complémentaire de façon dérogatoire” “IRCANTEC....” “Faut voir qui a signé l’accord et leur demander des comptes” “Aller voir des spécialistes de la paye avant de faire un courrier à la DG”

• Pas de promo depuis + de 3 ans :“Procédure par rapport au recours : procédure inscrite dans la CCN, art.20 § 4 en lien avec l’art. 19-2. Il y a la règle et l’application de la règle. « L’ancienneté c’est l’AFPA et quand je demande un recours, c’est 5 ans. » 1- recours
2- réponse du service RH qui accuse réception
3- que faire s’il n’y a pas de réponse ?
4- « avant de faire un recours au niveau de la CNPC (commission nationale) il faut une réponse de la région. » (A vérifier) Promotion – Prime – relèvement de traitement. Définition ? Aller voir aussi au niveau de l’évaluation dans le code du travail + fiches pratiques à l’usage des psychologues. Voir aussi l’accord régional Pays de Loire Cf.
“ Constat général que l’ensemble des psychologues n’ont pas été augmentés et que beaucoup de lettres sont restées sans réponse. Ils ont mis les compteurs à 0 au moment du transfert. Midi Pyrénées : 35 psycho et 3 augmentations” “En Rhône Alpes, personne n’a changé de coef.” “Des primes à Lyon jusqu’à 1200 €” « En IDF, 22 nouveaux psychos quid des salaires, formation ? »
Un groupe de travail se met en place avec pour objectif de faire l’inventaire de toutes les questions relatives à ce thème (salaires, nouveaux embauchés, ..) puis examiner quelles actions juridiques sont possibles. Christine D, Nadine B, Nadège P, Suzanne G.

En résumé : l’urgence c’est la classification. Enjeu fort dans le devenir et positionnement du métier. Donc, se mobiliser, expliquer, fédérer et pour se faire :
 Appel à la grève voté à main levée en présence de 55 personnes :

41 voix POUR / 9 voix CONTRE / 5 Abstentions
 3 dates proposées (date butoir 24 juin, dernière rencontre négociation) : 12 – 17- 23 juin. Vote à main levée, 34 voix pour le 17 juin

GREVE le Mardi 17 juin
Avec montée à PARIS du plus grand nombre

Répondre à cet article

| | Plan du site | mention légale | Suivre la vie du site RSS 2.0 SPIP