Pôle
Psycho
Collectif national des Psychologues du travail de Pôle-Emploi

Accueil > Expressions syndicales, politiques... sur le travail, l’emploi, (...) > Quelques archives > EchangEOnS > "Une organisation compliquée pour un service impersonnel à distance"

"Une organisation compliquée pour un service impersonnel à distance"

Projet de PV du CCE du 1er juin 2016

lundi 1er août 2016

Dans l’espace réservé tant que le PV n’est pas adopté.
Sinon je me fais remonter les bretelles....

Des généralités, des réponses floues, quelques inepties"le code de déontologie de Pôle emploi n’obligent en rien à travailler avec un bureau fermé ou non."), mais aussi de la brosse à reluire "...l’effort sur la formation doit être accentué pour maintenir cette compétence extrêmement précieuse".
Tous restent en équipe (CSP, équipes entreprises, MRS) sauf les psychologues et ATO des équipes EOS.
A noter l’intervention du syndicat des travailleurs corses (STC) qui dit sans rire "Les conseillers s’étonnent que les psychologues disposent de bureaux fermés et dédié, contrairement à eux." Quand on sait les années qu’il aura fallu pour que les psychologues en Corse obtiennent des portes à leurs bureaux !
Nous pouvons aussi constater qu’aucune des OS présentes n’a demandé une consultation préalable des CHSCT régionaux avant de donner leur avis, comme ils en avaient la possibilité. C’est donc le timing de la Direction générale qui s’est imposé avec avis rendu le 28 juin.
Etape suivant consultation des CE et CHSCT. Certaines régions ont démarré (PACA, IDF, Aquitaine.... d’autres attendent la rentrée (Hauts de France....).
Pour la mise en place dans les régions, il nous faudra obtenir des réponses précises : quelle animation régionale de l’orientation spécialisée (alors que dans la plupart des régions il n’y en a quasiment pas depuis 6 ans) ? plan d’intégration des nouveaux psychologues embauchés (période de prise de fonction, formation, tutorat...) ? Une direction régionale de l’orientation spécialisée ou sous la hiérarchie des REP (la plupart non-cadres) ? ..... à compléter sur les forums
Ce projet impactera les conditions de travail de l’ensemble des salariés (GDD, accompagnement, "bicomptétents") et il nécessite un temps de concertation et de mise en place suffisant, si la direction veut toutefois assumer ses responsabilités et remplir l’obligation de résultats, notamment en matière de risques psycho-sociaux. Ce n’est pas le chemin qu’elle prend en continuant ainsi à considérer les instance et notamment les CHSCT comme de simples chambres d’enregistrement de ses décisions.
Orange hier, Pôle emploi demain ?