Pôle
Psycho
Collectif national des Psychologues du travail de Pôle-Emploi

Accueil > Expressions syndicales, politiques... sur le travail, l’emploi, (...) > Quelques archives > EchangEOnS > Plan B : Mode d’action après l’éclatement.

Plan B : Mode d’action après l’éclatement.

A n’utiliser qu’en cas de défaite !

mercredi 27 juillet 2016

Un collègue nous propose ses réflexions et un plan d’action quand nous serons toutes et tous isolé-es en agence. Ce document sera certainement débattu lors de notre prochaine rencontre nationale fin septembre
En attendant il nous faut faire le maximum pour repousser cette échéance aux calandes grecques...

Eclatement des Psychologues du travail en APE – modes d’actions

Æ Principes de base :

Avoir toujours à l’esprit que l’on exerce en tant que psychologue du travail et clairement en tant que psychologue du travail. Sinon, qu’est ce qui nous empêche de l’être (ou dit autrement, quels sont les "bénéfices indirects" attendus du non exercice en tant que psychologue) ?

Toujours se situer dans une relation "client / fournisseurs" interne.

Veiller au respect du métier, du code de déontologie et de la loi (service ADELI) : collecter / produire des éléments permettant de monter que ce n’est éventuellement pas le cas. Il faut être convaincu de notre bon droit !

Æ Textes opposables :

Sur ce principe, ci-dessous 5 documents sur lesquels on peut s’appuyer et qui peuvent être opposables à l’employeur :

1. Le service ADELI
Le service Adeli a pour but :
o de contrôler les diplômes des professionnels concernés par ce répertoire
o de les répertorier sur une liste départementale
o de sécuriser les professions et la légalité de l’exercice professionnel.
Le Titre de Psychologue est réglementé .
Le terme de "profession réglementée" dans le sens de la directive 2005/36/CE du Parlement européen et du Conseil du 7 septembre 2005, est défini dans l’article 3) 1.a) de la directive : "activité ou [un] ensemble d’activités professionnelles dont l’accès, l’exercice ou une des modalités d’exercice est subordonné directement ou indirectement, en vertu de dispositions législatives, réglementaires ou administratives, à la possession de qualifications professionnelles déterminées ; l’utilisation d’un titre professionnel limitée par des dispositions législatives, réglementaires ou administratives aux détenteurs d’une qualification professionnelle donnée constitue notamment une modalité d’exercice."

2. la CCN de Pôle emploi :
Dans cette CCN, il existe un accord datant du 18 juin 2010, intitulé "accord du 18 juin relatif à l’intégration dans la convention collective nationale de pôle emploi des agents transférés de l’afpa et au recrutement des psychologues du travail" qui est assez explicite en particulier les articles 2 et 3.

3. le code de déontologie des psychologues de mars 1996, actualisé en février 2012.

4. la classification ASSEDIC de 2007.

5. le référentiel métiers / fiche emploi de psychologue du travail, de 2016.

Textes sur les RPS :
-  la loi sur les RPS
-  la note d’instruction de Pôle emploi n°2015-29 du 26 mars 2015 sur la prévention et la gestion des violences internes à Pôle emploi 
Æ Actions / postures à envisager en APE :

Les thématiques et actions évoquées ci-dessous relèvent aussi de grands principes. Même si elles sont à adapter selon les contextes, il est important de s’y tenir et de les enrichir (elles ne sont ni rigides, ni exhaustives). A ce citre, faire remonter toute proposition aux collectifs via les BAL régionales et nationale.

Relations avec les managers :
Toujours se situer dans une relation "client / fournisseurs" interne :
-  Expliquer, expliquer et expliquer son travail, sa posture, ses méthodes, présence / absence d’écrits, etc.
-  Sur le choix des activités : les objectifs, le contenu, les méthodes et outils, le fait de faire appel à un psychologue… La décision appartient au psychologue (cf. ADELI, code, classification et fiche emploi) : attention, éviter l’argumentation sur le registre "intérêt".
-  Pas de réponse à des sollicitations dans l’urgence
-  Formaliser les choses par écrit et toujours argumenter objectivement les choix, les refus, les méthodes, la posture, etc. (note d’opportunité, note de cadrage, etc.)
-  Parfois, proposer de travailler en équipe de pairs sur certaines interventions (ingénierie et/ou mise en œuvre)
-  Faire des contre-propositions
-  Intervenir toujours en sa qualité de psychologue du travail quels que soient le contexte ou la situation

Relations avec les conseillers :
Toujours se situer dans une relation "client / fournisseurs" interne :
-  Expliquer, expliquer et expliquer son travail, sa posture, ses méthodes, présence / absence d’écrits, etc.
-  Ne pas opposer les métiers
-  Privilégier un discours évoquant la "complémentarité" vs la "plus-value"
-  Intervenir toujours en sa qualité de psychologue du travail quels que soient le contexte ou la situation

Relations avec les DT / DR (CRO si mis en place) :
Toujours se situer dans une relation "client / fournisseurs" interne :
-  Demander un portage institutionnel :
o présentations régionales et locales : en comité de direction territorial, en réunion Appui / Réseau REP, en Agence auprès des ELD et des équipes
o accompagnement des ELD sur le métier de psychologue
o mise en place d’une animation régionale avec les CMDT
o création - selon les territoires - d’un réseau de référents « orientation » s’appuyant sur le réseau des référents formation lorsque celui-ci existe
-  Demander la mise en place d’une communication efficace, constituée a minima :
o d’une précision régionale sur BUDI
o d’un appui du Service Communication de la Direction Régionale pour la création de support(s) de communication
o d’une information en ligne sur l’intranet régional (actualisée régulièrement)
-  Demander la mise en place immédiate des échanges de pratiques entre pairs
-  Demander la mise en œuvre d’une animation technique des psychologues par un/des psychologues de métier
-  Demander la mise en place de formations adaptées au métier, au-delà du seul recueil via les EPA
-  Demander la mise en place de réunions thématiques sur les sujets qui touchent les missions / les champs d’intervention des psychologues (ingénierie de prestations ou d’approches, instrumentation, méthodes, veille prof, etc.) ; l’objectif étant de faire évoluer (création, développement, suppression) les prestations, pratiques, etc.
-  Demander la mise en place d’actions de développement des compétences, au-delà des formations, via la mise en place de séminaires techniques.

Conditions d’exercice :
-  Bureaux fermés et isolés phonétiquement / visuellement
-  Dotation pour tous les psychologues d’outils psychométriques validés scientifiquement
-  Salle de tests :
Les psychologues ont une responsabilité éthique, déontologique et pénale. Les ELD doivent garantir les conditions techniques et matérielles afin d’assurer cette responsabilité institutionnelle :
o Salles fermées et isolation phonique suffisante.
o Pas de présence d’autres personnes que celles testées (utilisateurs) et psychologue ou ATO en charge du bilan d’évaluation
-  Armoires fermant à clef pour le stockage des outils et/ou des dossiers
-  Poser d’emblée et systématiquement les temps de veille professionnelle sur le planning de l’agence (individuel ou en collectif)

Communication :
-  Produire un "kit" de présentation de notre métier ; qui :
o Officieux : le collectif national
o Officiel : les correspondants régionaux orientation (CRO), dans le cadre d’un accompagnement des managers ; demander que ce "kit" soit créé dans le cadre d’un projet animé par ces CRO avec des psychologues + conseillers, DAPE, REP…
-  Code de déontologie :
o l’afficher le dans son bureau (il existe des affiches résumées)
o le présenter aux autres agents, aux ELD ?
o en cas d’avis divergents, proposer aux ELD de saisir la Commission Nationale Consultative de Déontologie des Psychologues…
-  Signer tous ses écrits avec le numéro ADELI (les conclusions d’entretiens sur AUDE aussi)

Echange entre pairs, compétence collective et Isolement :
-  Faire appel à une ou des personnes ressources en région en cas de difficultés vécues sur le terrain, quelles qu’elles soient.
-  Réclamer une animation technique et fonctionnelle exclusivement par des psychologues de métier
-  S’organiser pour la mise en place immédiate d’échanges de pratiques entre pairs, sans présence d’autres professionnels que les seuls psychologues (comme chargé de mission DT ou DR ou ELD)
-  parfois, proposer de travailler en équipe de pairs sur certaines interventions (ingénierie et/ou mise en œuvre)
-  se doter d’un "U" commun pour les échanges de docs (méthodes, outils, prestations, démarches, expériences, etc.) ; si pas souhaité par la DR, créer un "cloud".

Respecter et faire respecter la profession / le code de déontologie / la règlementation (ADELI) :
-  Faire appel à une ou des personnes ressources en région en cas de difficultés vécues sur le terrain
-  Constitution d’un dossier d’éléments de présomption, voire de preuves :
o Rien ne doit rester à l’oral : tout propos, toute situation, doivent faire l’objet de communication par mail (acter les propos, les actes, etc.)
o Copie éventuelle aux organisations syndicales et collectif national / régional
-  Repérer les nouveaux arrivant sur cet emploi et leur proposer d’intégrer le collectif régional et national / ou toute autre approche permettant, sans les mettre en danger (période d’essai), de les "responsabiliser" dans la défense du métier.

Suivi de la situation :
-  Maintenir les réunions de coordination nationales 3 x / an
-  Formaliser de façon synthétique les situations vécues, les partager : envoi à la boite mail collectif national + BAL régionales
-  Mise en place de conférences téléphoniques régulières
-  Informer les organisations syndicales (notamment sympathisantes) de l’évolution de la situation

Vos commentaires

  • Le 27 juillet 2016 à 10:08, par Administrateur En réponse à : Plan B : Mode d’action après l’éclatement.

    D’accord sur le fond avec un bémol sur l’expression "relation client / fournisseur" qui me gratouille quelque peu.
    S’il s’agit de dire (et c’est le cas dans ce texte) qu’il est nécessaire d’analyser commande explicite et demande sous-jacente, de peser les enjeux de pouvoir, les incidences... avant de proposer une intervention (ou pas) et de contractualiser, c’est le B-A-BA du métier de psychologue (bien que nous puissions observer de temps en temps des engagements bien précipités...).
    Tout ceci sera nécessaire mais ne sera pas suffisant pour exercer notre métier sereinement : Sous autorité hiérarchique des DAPE et même des REP, à moins de tomber sur les quelques spécimens qui peuvent accepter cette approche, la pression va être forte pour exécuter les ordres à la lettre et toute négociation sera perçue comme un acte d’opposition et de désobéissance. Et comme chacun sera isolé dans son coin, la résistance deviendra de plus en plus dangereuse. La soumission sera elle récompensée. Comme aujourd’hui mais en pire.

Répondre à cet article

| | Plan du site | mention légale | Suivre la vie du site RSS 2.0 SPIP