Pôle
Psycho
Collectif national des Psychologues du travail de Pôle-Emploi

Accueil > Expressions syndicales, politiques... sur le travail, l’emploi, (...) > Quelques archives > EchangEOnS > Adhérer au SNP (syndicat national des psychologues) ?

Adhérer au SNP (syndicat national des psychologues) ?

lundi 8 juillet 2013

Bonjour à tous-tes,
Suite à une rencontre que nous, ex afpa, avons eu en paca fin janvier dernier avec le SNP (Syndicat National des Psychologues), je vous adresse ce mail pour nous faire réfléchir à l’opportunité et à l’intérêt d’adhérer au SNP (je ne le suis pas à ce jour…), certes en tant que psychologue, mais aussi en tant que psychologue à Pôle emploi.
J’ai longuement échangé avec Valérie Douez, responsable de la commission Champ du travail au sein du SNP sur l’intérêt d’adhérer pour les psychologues de Pôle emploi.
Ce que j’en retiens :
Le SNP est une organisation syndicale indépendante et représentative qui définit elle-même ses
options pour la défense de la profession. Ca, on sait.
- De façon générale, le SNP a vocation à défendre le titre et l’autonomie de la profession, permet de faire exprimer la voix des psychologues pour orienter l’avenir de la profession, de favoriser le partage et l’échange pour aider à répondre aux questions que l’on se pose dans notre travail, voire pour rompre l’isolement professionnel. Concrètement, le SNP répond aux sollicitations de ses adhérents concernant les situations vécues au travail.
- Si j’ai bien saisi, la majeure partie des adhérents au SNP à ce jour est surtout constituée de psychologues cliniciens ; très peu de psychologues du travail et encore moins de psychologues du travail de Pôle emploi.
Adhérer au SNP :
- individuellement, permettrait d’avoir des réponses (ou des pistes de) concernant des problématiques vécues au travail.
- au niveau de notre activité salariée, permettrait au SNP de porter de manière plus légitime la défense de notre profession vis-à-vis de Pôle emploi (car bon nombre de psychologues Pole emploi seraient adhérents).
- pourrait contribuer à défendre très concrètement notre profession et ses conditions d’exercice + certaines thématiques :
o en interpelant la direction ou les pouvoirs publics,
o en saisissant un avocat : cependant, j’imagine bien que le bureau national du SNP accorderait ou pas le dégagement d’un budget selon le volume d’adhérents. Dit autrement, plus on est nombreux, plus on aura cette possibilité sur des thèmes très particuliers ou plus pérennes
o quelques exemples qui me viennent :
- saisie du Conseil de la concurrence sur la future sous-traitance du CPF par des OF…comme l’afpa ? (le Cahier des charges de l’appel d’offre n’interdisant pas à un
organisme de formation de se positionner)
- porter des dossiers en justice comme : les fameux bureaux confidentiels,
- etc
Précision sur ce point : le SNP peut se porter partie civile pour représenter l’ensemble de la profession et éventuellement demander des dommages et intérêts également pour l’ensemble de la profession. Cependant, les plaintes sont toujours individuelles ou portées par des syndicats représentatifs (pour ce second point, à vérifier). Le SNP peut intervenir en appui de ces démarches syndicales de défense ou individuelle en fournissant l’avis de la profession.
- peut se faire si on est déjà syndiqué ou pas, puisqu’il s’agit d’un syndicat professionnel et non d’une confédération ou d’une fédération syndicale défendant une profession via un angle scientifique et non politique.
A noter que si on est déjà syndiqué, l’adhésion au SNP bénéficie d’une réduction de 50% et comme toute adhésion à un syndicat, peut être déductible des impôts.
Et derniers éléments importants et pas les moindres :
- En qualité de syndicat professionnel, le SNP est reconnu par les pouvoirs publics comme acteur légitime de discussion ou de négociation.
- Une idée discutée avec le SNP : créer une section syndicale au sein de Pôle emploi afin de participer aux instances (CCE notamment), dans un rôle de consultation et d’avis.
L’adhésion massive aurait à mon sens un impact à la fois sur notre défense (a minima sur le sentiment de défense ☺) et sur le SNP.
Merci d’y réfléchir et de me donner votre avis ou décision. Quant à moi, il me reste à adhérer…
Merci pour votre lecture attentive et à bientôt.

Vos commentaires

Répondre à cet article

| | Plan du site | mention légale | Suivre la vie du site RSS 2.0 SPIP