Accueil > Expressions syndicales, politiques... sur le travail, l’emploi, (...) > FERMETURE PROGRAMMÉE DES A2S

FERMETURE PROGRAMMÉE DES A2S

Interpellation de la Directrice Régionale NPDC Picardie par le SNU

lundi 14 mars 2016

A l’attention de Madame Crinier, Directrice Régionale Nord Pas de Calais Picardie,
Après des mois de tergiversations et de reports, ce que nous pressentions arrive : la dislocation des A2S est programmée !
Fin du premier semestre de cette année ?
Mais chut, vous ne pouvez pas répondre à toutes celles et ceux qui vous questionnent à ce sujet par l’entremise de leurs représentants ; le temps de la communication institutionnelle sur le devenir des professionnels des A2S viendra après…
Mais aujourd’hui, il leur est demandé, ELD comprises, de construire une réflexion sur la nouvelle organisation qui va voir le jour à brève échéance et pour les personnels dont l’activité, le poste ou la fonction viendrait à disparaitre, de se trouver une porte de sortie. Avec quel accompagnement RH ?
Avec quelles informations sur les postes éventuellement à pourvoir ? Avec quel plan de formation pour permettre la montée en compétences nécessaire dans le cadre d’une reconversion ou une évolution professionnelle ?
Après les deux séminaires avec les managers des 29/02 et 01/03 et la présentation de principes de réorganisation de la D2T, les rumeurs vont bon train dans tous les sites concernés. Que faites-vous des équipes CSP, MRS, PFF, orientation spécialisée, confrontées au flou et aux incertitudes sur les lieux, les organisations de travail, les conditions d’exercice de leurs métiers ?
Madame la Directrice Régionale, quelle curieuse conception du dialogue social. Le respect de vos obligations envers les IRP ne vous exonère pas de vos obligations à l’égard de votre personnel qui est en droit de connaitre le futur schéma organisationnel, d’avoir des réponses aux questions qu’il se pose et qu’il vous pose, de disposer de toutes les informations qui leur sont nécessaires pour envisager leur devenir. Les personnels des A2S, ELD comprises, sont aujourd’hui placés dans une
situation d’incompréhension, d’opacité sur les objectifs de cette nouvelle organisation.
Madame la Directrice Régionale, pourquoi ne pas attendre le terme du processus
d’information/consultation des IRP, ce qui permettrait à l’ensemble des professionnels concernés de disposer de repères un peu mieux définis, avant de les engager dans un travail de réflexion sur leur propre disparition ?
Avez-vous conscience du caractère anxiogène de la situation ?
Imaginez-vous ce que ressentent les personnels des A2S, ce qu’ils vivent ?
Et que faites-vous de leurs spécificités, de leurs expertises, de leurs compétences ? Comment allez vous les prémunir du risque de voir leurs expertises se diluer, s’affaiblir, s’appauvrir et les échanges techniques se raréfier et perdre de leur profondeur. Le travail en équipe permet aux professionnels de solliciter un regard extérieur de la part d’un de ses pairs ; cette pratique d’« Intervision » est essentielle pour le maintien des compétences et l’enrichissement des pratiques professionnelles.

Demain, lorsque vous aurez achevé la déstructuration des collectifs de travail, comment sera préservé ce capital humain, expérientiel, technique ?
Ne voyez-vous pas combien cette décision est porteuse de risques, pour les personnels eux-mêmes, en termes de perte d’expertises, et pour l’ensemble des professionnels du réseau, pour qui ces expertises contribuent à enrichir les réponses apportées aux demandeurs d’emploi, aux entreprises et aux partenaires.
Prenez-vous la mesure des risques auxquels vous exposez les professionnels des A2S, Conseillers spécialisés, appuis, ATO, Psychologues du travail, PFF, ELD ; vous ne pouvez ignorer que la situation dans laquelle vous placez ces personnels les confrontent à de puissants facteurs de Risques Psycho Sociaux, de par :
- Des processus de déstabilisation et déqualification professionnelles,
- Des risques de dilution des métiers et de perte d’identité professionnelle,
- La réduction des capacités à délivrer l’intégralité de l’offre de service spécialisée de façon
efficace et homogène,
- Une perte de flexibilité dans l’organisation du travail,
- Le risque de perte d’autonomie,
- Un profond mal être lié au sentiment de dédain et de mise à l’écart,
- Le sentiment de confusion du fait du hiatus entre le discours institutionnel et les
informations qui circulent sur les sites…
Madame la Directrice Régionale, nous demandons instamment à vous rencontrer, accompagnés de professionnels des A2S et de vous engager à répondre à leurs interrogations et questionnements,mais aussi de prendre les dispositions de nature à les prémunir des risques que vos décisions provoquent.
Dans l’attente d’une date de rendez-vous, nous vous adressons nos respectueuses salutations.
Pour le SNU Nord Pas de Calais Picardie,
Michel Breuvart

| | Plan du site | mention légale | Suivre la vie du site RSS 2.0 SPIP