Accueil > Cadre réglementaire de notre exercice professionnel > Veille professionnelle des psychologues - Note du 17 octobre (...)

Veille professionnelle des psychologues - Note du 17 octobre 2011

mardi 3 février 2015

NOTE DU 17 OCTOBRE 2011

À : Mesdames, Messieurs, les Directeurs Régionaux
Mesdames, Messieurs, les Directeurs Support aux Opérations
Mesdames, Messieurs, les Directeurs Territoriaux
Mesdames, Messieurs, les Directeurs Territoriaux Délégués

Copie :
Mesdames, Messieurs, les Directeurs d’agence de services spécialisés
Mesdames, Messieurs, les Correspondants Régionaux Orientation

De : Direction de l’Orientation et de la Formation – (*dir.orientation.formation)

Fabien Beltrame – (fabien.beltrame chez pole-emploi.fr)

Charlotte Limozin – (charlotte.limozin chez pole-emploi.fr)

Date : 17 octobre 2011
Objet : Note sur la mise en œuvre du temps de veille professionnelle des psychologues au sein de Pôle emploi

Préambule

L’accord du 18 juin 2010 relatif à l’intégration des agents transférés de l’AFPA, précise dans son article 3, les conditions d’exercice de la fonction de psychologue du travail. Les psychologues du travail de Pôle emploi exercent désormais leur activité au sein des agences de services spécialisés (A2S). Ils sont organisés en équipes d’orientation spécialisée.
Leur temps de travail comporte deux heures hebdomadaires consacrées à la veille professionnelle. Il est important que ce temps de travail soit mobilisé, d’une part, de façon uniforme sur le territoire et que, d’autre part, il contribue à élargir et améliorer la culture professionnelle des équipes en charge de l’orientation professionnelle spécialisée. Cette note d’information précise le cadre et les conditions de mobilisation du temps de veille professionnelle.

Paris,
Le 17 octobre 2011

Les propositions qui font suite sont issues des échanges et réflexions menés lors des ateliers du groupe de travail Veille Professionnelle.
Constitué de psychologues du travail, d’Assistantes Techniques d’Orientation, de Correspondants Régionaux d’Orientation et de Directeurs d’A2S, le groupe était piloté par des représentants de la Direction de l’Orientation et de la Formation.

Rappel du Cadre

 Accord du 18 juin 2010 relatif à l’intégration dans la convention collective nationale de pole emploi des agents transférés de l’AFPA et au recrutement des psychologues du travail.
 Article 3 : Conditions d’exercice de la fonction de psychologue du travail
« Le temps de travail des psychologues du travail comporte deux heures hebdomadaires consacrées à la veille professionnelle, qui constitue une condition nécessaire à l’exercice de leur activité et au maintien de leurs connaissances professionnelles.
Elles sont décomptées comme du temps effectif de travail. »

 Code de Déontologie des psychologues (mars 1996)

 Les accords régionaux en vigueur au sein de Pôle emploi en matière d’OARTT

Eléments de repères issus de l’AFPA
Source : AFPA-Lettre circulaire EA3 du 25/04/2000.

La veille professionnelle se définit par la prise d’informations sur les connaissances liées aux domaines d’intervention des psychologues qu’il s’agisse d’informations sur les outils, les métiers et l’évolution du contexte socio-économique.
La veille comprend trois champs principaux : l’orientation, la psychologie et l’environnement emploi-formation. :

Champ de l’orientation
Maintenir et développer les connaissances professionnelles en facilitant l’accès à l’information sur les démarches, méthodes, techniques et outils d’aide à l’orientation. Contribuer ainsi à développer les compétences collectives des équipes.
Champ de la psychologie
Maintenir et développer les connaissances professionnelles, la connaissance du milieu professionnel, l’actualisation des connaissances en psychologie sur lesquelles reposent les pratiques du métier.
Champ de l’environnement emploi-formation
Situer l’activité du psychologue dans le contexte sociopolitique, économique et juridique de l’orientation, de la formation professionnelle et de l’emploi ; favoriser l’adaptation des pratiques aux besoins de l’environnement, contribuer ainsi à une réflexion collective dans ce domaine.

Objectifs poursuivis :

La Veille Professionnelle contribue au sein de Pôle emploi à :

• Elargir et améliorer la culture professionnelle qui est nécessaire aux différents domaines d’interventions dans le champ de la mission d’orientation (…) des psychologues du travail.
• Maintenir, actualiser et développer les connaissances constitutives de l’exercice de la fonction de psychologue du travail

Elle ne vise pas uniquement une opérationnalité immédiate, mais constitue l’un des moyens mis à disposition du psychologue pour exercer son activité dans le champ des missions qui lui sont confiées au sein de Pôle emploi.

Elle contribue à maintenir l’identité et les compétences des psychologues du travail et à faire évoluer leurs pratiques.

Conditions de mise en œuvre

 Le contenu de la Veille Professionnelle est validé par la hiérarchie (coûts exposés le cas échéant, périodicité, organisation)
 Un accord préalable sur les thèmes et activités est nécessaire (cf. feuille de route animation fonctionnelle)
 La veille professionnelle s’exerce dans un cadre individuel.
 La veille professionnelle implique l’adhésion de chacun, psychologues et managers.

Modalités

 2h par semaine soit 10 jours par an
 Organisé sur des temps identifiés /planifiés
-  Soit sur des temps individuels (initiative et besoin individuel)
-  Soit sur des temps collectifs (thématiques) en local, régional, national
 Sur du temps managé
-  Planification concertée
-  Contenus négociés
-  Piloté par la région et/ou le local
 En Interne Pole emploi
 En externe Pole emploi

Activités

Plusieurs activités peuvent être réalisées lors des temps consacrés à la Veille professionnelle, selon celles mises en œuvre les modalités seront adaptées :

 Echanges de pratiques sur des thèmes identifiés
Participation à des colloques, des séminaires, des conférences…
 Participation à des réunions de réseau interne, externe et partenariale
 Utilisation de ressources documentaires et/ou recherches documentaires (lecture d’articles, de références…)
 Participation à des réunions sur des thématiques, des méthodologies et des techniques portant sur la psychologie, l’orientation professionnelle et l’environnement socio-économique…
 Rencontres avec des prestataires et partenaires (dont organismes de formation)
 Visites découvertes (entreprises, cabinets de recrutement, entreprises d’insertion par l’activité économique, ateliers protégés, organismes de formation, etc …)

La Veille professionnelle ne relève pas du champ de la formation professionnelle, et ne peut se substituer aux dispositifs de développement de compétences existants (plan de formation régionaux, CIF, DIF).

L’analyse de pratique professionnelle peut être intégrée dans un plan de formation régional.

Une veille individuelle peut permettre une veille collaborative et ainsi enrichir les connaissances individuelles et collectives.

Animation de la Veille Professionnelle

Une animation des temps de Veille Professionnelle est mise en œuvre afin de satisfaire aux objectifs définis. Cette animation pourra être organisée de manière suivante :

 Une animation fonctionnelle régionale en vue d’une mutualisation des besoins, des thèmes (garante d’équité) ainsi qu’une capitalisation des retours et informations
 Une animation régionale et nationale susceptible de constituer une « force de proposition »
 Une animation locale sur des thématiques locales et partagées.

Une organisation régionale et/ou locale doit également être mise en place en vue d’un repérage et d’une mise à disposition des sources d’informations et documentaires.

Enfin, l’animation d’une veille documentaire s‘appuyant sur les éléments mis à disposition par la Direction de l’Orientation et de la Formation peut être organisée au niveau régional.

Bruno Lucas
Directeur général adjoint
Clients, services et partenariats

| | Plan du site | mention légale | Suivre la vie du site RSS 2.0 SPIP